Château de Falaise
le château de Falaise, Calvados, Normandie
Le château de Dieppe
Château de Dieppe, Normandie
Guillaume le Conquérant
Guillaume le Conquérant, Falaise, Calvados
Château Robert le Diable
Château Robert le Diable, Moulineaux, 76, Normandie
Le Mont Saint Michel
Mont Saint Michel, Normandie
Jardin à la française
Château de Vendeuvre, jardin à la française
Milord, Haras du Pin
Un Milord, Musée Haras du Pin, Orne, Normandie

Saint-Vaast-La-Hougue, ville Normande de prestige

Sur la bordure maritime de la pointe Nord-Est du Cotentin, dans le département de la Manche, Saint Vaast-La-Hougue se présente comme un pittoresque port de pêche et de plaisance. C'est aussi une digue et une promenade d'1km qui relie la presqu'île de la Hougue au continent. Protégée par les fortifications de la Hougue et de l'île de Tatihou, la cité est le berceau de l'huître normande réputée depuis l'ancien régime. De plus on ne peut oublier qu'elle connut une histoire longue et tourmentée au cours des siècles.....Nous vous invitons à retrouver quelques grands moments de cette histoire et de pousser plus avant la découverte de Saint Vaast-La-Hougue.....

Les origines de Saint-Vaast-la-Hougue (Cotentin, Manche)

Les premières traces d'occupation humaine dans la région de Saint Vaast remontent au paléolithique.... mais la première réelle mention d'un village date de 1003.
"D'où vient le nom de Saint Vaast-La-Hougue ?"
Le nom actuel vient du scandinave ou vieux "norse", "völlr" signifiant champs tandis que la Hougue tire son nom du mot "hong"signifiant un promontoire, une pointe de terre.Longtemps avant la grande invasion normande, les scandinaves ont occupé plusieurs points de Normandie dont Saint Vaast. L.e port aurait été remarqué par Roll ou Rollon ( un des plus  illustres chefs de Vikings  quand il guerroyait en Normandie. Il aurait alors choisi Saint Vaast comme quartier général...

Les guerres à Saint Vaast

Les peuples anglo-saxons cherchaient sans cesse à pénétrer plus avant sur le continent.Vers l'an 1001, Le Vicomte Neel de Saint Sauveur regroupa à Saint Vaast tous les hommes valides pour repousser un débarquement anglo-saxons y compris  les femmes  qui participèrent  à la bataille. Une bataille féroce. On dit qu'il ne resta vivant qu'un seul anglais qui n'eut la vie sauve pour aller raconter l'histoire dans son pays.
Mais, évidemment de nombreux affrontements continuèrent entre  normands et anglais qui n'hésitaient pas à piller Saint Vaast et les villages environnants....
En 1327 Normands et Français  brûleront Potsmouth ( Angleterre)
En 1328, à la mort du roi de France, Charles IV le Bel ( fils de Philippe le Bel , dernier roi de branche directe de celui-ci) il ne restait plus d'héritier mâle.
 PHILIPPE VI de VALOIS, fils de Charles de Valois ( frère de Philippe le Bel) est donc  proclamé ROI DE FRANCE.Ce qui irrite fortement EDOUARD III d'Angleterre qui, lui est petit-fils en ligne directe de Philippe Le Bel puisque sa mère ISABELLE de FRANCE ( fille de Philippe Le bel) a épousé son père Edouard II d'Angleterre.Ainsi EDOUARD III d'Angleterre va revendiquer le trône de France. Souverain ambitieux il n'hésita pas à s'assurer l'appui d'un certain nombres de princes et de cités en Hollande et dans l'Ouest de l'Allemagne....
 Ayant eu connaissance des projets anglais, en 1340, le roi de France Philippe VI de Valois regroupe une flotte considérable transportant 20.000 hommes. Parmi ces nombreux bateaux ( pas moins de 10 viennent de Saint Vaast avec 920 hommes).  Le roi de France veut empêcher  le débarquement d'Edouard III d'Angleterre  et de ses troupes en Normandie , il va dès lors affronter la flotte anglaise devant la petite ville de l’Écluse en FLANDRE ( SLUIS en néerlandais, à la frontière actuelle de la Belgique et de la Hollande). La bataille fait rage avec une violence inouï, mais les anglais sont nettement  supérieurs. La flotte française est anéantie.
Le 12 juillet 1343, une immense flotte anglaise conduite par le roi Edouard III débarque sur le continent. La GUERRE de CENT ANS commence.
Français et anglais se disputent Saint Vaast et le Cotentin, mais les français sont nettement inférieurs et surtout les Anglais sont nombreux et bien préparés.  Les Normands sont un peuple très attaché à leur terre et à leur liberté . Ils n'admettent aucune soumission étrangère mais hélas ,malgré l'âpreté des combats, en 1417 toute la Normandie est anglaise. Cette occupation va durer jusqu'en 1450. Cette année-là les troupes du roi de France CHARLES VII mettent enfin , l'armée anglaise en déroute à FORMIGNY près de BAYEUX.
La période de prospérité qui suivit  la fin de la guerre de 100 ans sera relativement brève et, en 1562 elle fait place aux guerres de religion entre protestants et chrétiens. Après une période fort douloureuse où pillages et massacres sévissaient, en 1574, les protestants seront chassés du Cotentin..
En 1691, le spectre de la guerre revient à Sain t Vaast. L'histoire retint "la bataille de la Hougue" qui se termina tragiquement pour la flotte française ( une partie de l'escadre française commandée par l'Amiral Tourville fut détruite en 1692, au large de Saint Vaast par une flotte Anglo-Hollandaise bien supérieure.)
Après cette cuisante défaite, LOUIS XIV renonça à son projet de débarquement en Angleterre ( Il voulait en effet, aider Jacques II Stuart à retrouver sa place sur le trône anglais).
Dans les années suivantes, la construction de 2 tours édifiées d'après les plans de Vauban, empêcheront le renouvellement d'une tel désastre ( Ces tours à canons, sentinelles guerrières d'autrefois ( l'une construite sur l'île de Tatihou, et l'autre sur la pointe de la Hougue) sont aujourd'hui un des joyaux du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2008.Saint Vaast va vivre en paix.Pendant la révolution, Saint ne connaît pas de guerre civile.Évidemment comme partout en France, les famille Saint Vaastaises seront frappées par les guerres de 1870, 1914/1918 et bien sûr la dernière guerre mondiale, mais ce sera  sans dommage  pour la petite ville.En juin 1940, les allemands entrent dans Saint Vaast sans combat...le port va connaître en 1944 une grande activité, surtout pendant la période qui précède la réouverture de celui de Cherbourg ( entièrement détruit par les Allemands).

Saint-Vaast-la-Hougue au cours des siècles

On peut dire que les Saint Vaastais ont vécu sensiblement de la même façon de 1750  jusqu'en 1830.
La principale ressource de la ville est  la PÊCHE( essentiellement le maquereau et le hareng)le poisson frais  est transporté à Cherbourg, Valognes et Saint Lô... A la fin du XIXème siècle, l'arrivée du chemin de fer va permettre de relier la gare de Saint Vaast avec les principaux marchés de la région. Et, au début du Xxème siècle, des trains de marée ravitailleront  Paris  en poissons et coquillages frais en 5 heures seulement tandis qu'un voyageur mettra plus de 12 heures à regagner la capitale.
Une autre ressource capitale est réservée à l'ostréiculture déjà très prisée.L'exceptionnelle qualité de l'eau de la baie de Saint Vaast est propice à l'élevage des huîtres. Elles bénéficient d'un bercement musclé ( le plus fort d'Europe) avec des amplitudes de marée importante. Dans cette eau opaline, l'huître de Saint Vaast  à la fois iodée et charnue se caractérise par son goût incomparable de noisette. Sa renommée tient à sa technique de production autant qu'à sa géographie. Le jardin ostréicole de Saint Vaast la Hougue est très important.


Autre ressource non négligeable le VARECH

On ramasse à la Hougue et aux environs beaucoup de varech que la mer détache des rochers de Tatihou. . Après avoir été séché pendant le courant de l'été, le varech est gardé pour l'hiver au lieu du bois ( rare dans la région).Cette coutume n'existe plus aujourd'hui mais on récolte surtout du varech pour en faire des engrais.Le 15 prairial an X Saint Vaast va s'appeler Saint -Vaast -La -hougue.

Chapelle des marins

Située à proximité de la grande digue, près de la jetée, la petite chapelle est tout ce qui reste de l'église paroissiale d'origine. Trop petite et en trop mauvais état, elle a été remplacée dans le centre de Saint Vaast par une église beaucoup plus grande, dans un style néo-gothique ( sa consécration eut lieu en 1869).Cette petite chapelle des marins est aujourd'hui classée monument historique pour son abside circulaire romane qui date du 11ème siècle. Cette église est placée sous le vocable de Saint Vaast( homme du nord présent dans cette partie du Cotentin. La paroisse dépendit de la célèbre abbaye cauchoise de Fécamp jusqu'à la révolution.

Qui est Saint Vaast?

Originaire d'un lieu situé aux confins du Périgord et du Limousin, il fut ordonné prêtre. Selon la légende, il instruisit le roi païen Clovis au catholicisme (il est à la fois éducateur et possédé du pouvoir). Ordonné évêque d'Arras , il apporte beaucoup à la région. :l'espérance chrétienne a une population vivant dans la misère et  fait rebâtir églises, maisons..... On lui attribue également de nombreuses guérisons (aveugles et boiteux...) Après sa mort en 540, on construisit sur son tombeau la cathédrale d'Arras.La tradition veut que les pêcheurs Saint Vastais s'abritant au cours de leurs expéditions dans les ports du Pays de Caux et de Picardie ont eu connaissance de la grande renommée de la Sainteté de l'évêque d'Arras et ont décidé de se mettre sous protection en lui dédiant leur église.
On dit aussi que ce sont les moines de Fécamp qui avaient reçu pour fief St Vaast La Hougue qui choisirent Saint Vaast pour patron de ce lieu.
A l'intérieur de cette chapelle, on peut y voir la statue de Saint Vaast.

Les nouveaux amènagements

En 1829, il est décidé de construire une grande jetée. La première tranche commence dans l'année : un tronçon de 300 m de long sur 6 m de large. Il faut 15 ans pour achever les travaux.
En 1846, un second tronçon long de 100 m est ajouté. Il sera achevé en 1849 et couronné à son extrémité d'un phare de 141 m de hauteur ( mise en service en 1865). Les travaux se poursuivent pour édifier un brise-lames long de 225 mètres.Les quais ont été construits dans le même temps à partir de 1846 et jusqu'en 1865. Ceci a facilité grandement le chargement et les déchargement des barques de pêche qui devaient auparavant s'échouer sur la grêve.

Saint Vaast La Hougue Aujourd'hui

Saint Vaast est surtout un port de plaisance et un centre ostréicole renommé et apprécié comme station balnéaire. La petite ville a un certain caractère . Outre les jolies rues anciennes et commerçantes, le port et les promenades le long des rivages notamment jusqu'au fort de la Hougue attirent de nombreux visiteurs. Mais un des points les plus visités restent l'île de TATIHOU . On peut y accéder facilement à pied par marée basse ou en bateau amphibie par marée haute.Saint Vaast La Hougue attirent également de nombreux artistes peintres connus ou amateurs. Dans tous les cas , on ne peut être indifférent à la beauté et au charme de cette petite ville.

               Sources: articles Yves Buffetaut Itinéraires de Normandie N°4
                            Histoire de Saint Vaast La Hougue

                           Ancien fief de l'abbaye de Fécamp   par Jules Roy ( receveur des douanes )
                           les guides de Normandie

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ce site utilise des cookies.En naviguant sur geneahistoire-normandie.fr vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies.