Les jardins de Bellevue, Pays de Bray, 6 ha face à la forêt d'Eawy

Suivez-le guide!

Le jardin de Bellevue

Nouvelles photos et diaporama des jardins de Bellevue !

Au coeur du Pays de Bray

Les jardins de Bellevue

Semé de bois et entouré de hêtraies, égayé au printemps par la floraison de pommiers noueux et de poiriers osseux, le pays de Bray, (en Normandie) ne manque pas de charme. Le promeneur aime se laisser surprendre au détour de petites routes et pourtant le pays de Bray garde bien ses mystères. Il faut arriver dans le coeur du petit village de Beaumont-le-Hareng pour découvrir des jardins et un arboretum d'une exceptionnelle richesse botanique .

----------

Surplombant la magnifique forêt d'Eawy ( une des plus belles hêtraies de France), les jardins de Bellevue ,d'une superficie d'environ 6 ha, nous invitent à découvrir un arboretum aux essences rares, des plantes à hautes altitudes, des pavots bleus d'Himaya , des hydrangéas étonnants, mais aussi la plus importante collection européenne d’hellébores orientales......

Partons à la découverte de ces fabuleux jardins

Naissance des jardins

Diplômée de l’école des Beaux arts de Rouen, Madame Martine Lemonnier commence par peindre les fleurs et va même acquérir une certaine notoriété. Avec son mari, médecin , ils dénichent une véritable chaumière dans un site fabuleux dominant l'immense forêt domaniale d'Eawy.

Consciente de l'immense travail à accomplir, Mme Martine Lemonnier va se consacrer entièrement aux premières plantations, en respectant la beauté du site.Renforcé par de nombreuses visites de jardins, parcs et arboretums en Angleterre, cet engouement va devenir une véritable passion. Passion dévorante qui  a vite contaminé toute sa famille, son mari, et plus tard ses enfants Lucie et Alexis. Les recherches effrénées les ont conduits à créer ces jardins et surtout une pépinière en 1983. Pépinière très utile car Martine Lemonnier explique :

"J'ai commencé à planter des arbres, en fait je les ai semés. C'est ma méthode préférée pour obtenir des sujets parfaitement acclimatés au terrain." Elle ajoute également " J'ai associé des espèces peu courantes pour la forme de leurs feuilles, leur port, mais aussi les écorces.Celle du Prunus Serrula ou le Bouleau blanc de Chine sont des splendeurs d'hiver. Leur aspect "peau de serpent" ou leur façon de s'éplucher ainsi que leur couleur cannelle, dorée ou blanche donnent de l'intérêt à ce jardin toute l'année ".

Les jardins de Bellevue

L'arboretum

Au fil des années , un bon nombre d'arbres extraordinaires seront plantés : nothofagus, acer griseum, acer negundo "violaceum", acer dividii..., prunus serrula, cornouillers controversa, kousa et bien d'autres.., bouleaux dont bétula costata ermanii,  sans oublier un grand nombre de bétula aux écorces superbes, une superbe collection de conifères, des magnolias, qui au printemps donne un éclat au jardin, des parrotias au merveilleux feuillages automnales, des sorbiers , le noyer d’Amérique dont la parure d'or en Octobre est étonnante,  et bien d'autres encore......... Plus de trente ans après ces arbres offrent un superbe développement . Il est très intéressant de les voir en cours d'année, mais il est bien évident qu'en première quinzaine de Novembre, on peut admirer leurs superbes colorations d’automne.

Araucaria

Les Héllébores

C'est la même passion qui poussera Martine Lemonnier à s'intéresser aux hellébores. Délicates, raffinées et très résistantes, elles commencent à s'épanouir souvent début novembre ou à l'approche des fêtes de fin d'année jusqu'au mois de mai. Il y a d'abord " la grande reine blanche" qui atteint sa maturité mi-décembre connues sous le nom " rose de Noël " ou "Helleborus Niger" ( originaire des Alpes, du Nord de l'Italie, Slovénie et Croatie) puis viennent les plus sociables " Helleborus orientalis " ( native du pourtour de la Mer noire " Nord de la Turquie, le Caucase" ) On l'appelle aussi Hellebore orientalis.

----------

Mme Lemonnier a rassemblé plus de 150 variétés d’hellébores dans ses jardins de Bellevue. Elle a multiplié voyages et rencontres pour mieux connaître cette plante fascinante. L'initiation se fera surtout avec Elizabeth Strangman ( une Anglaise qui cultivait dans sa pépinière de véritables petits trésors de lumière) Grâce à elle, elle rencontrera Eric Smith ( lui aussi créateur d'héllebores.) Mais plus tard c'est Helen Ballard qui va la convertir totalement.  Une fois la confiance gagnée et la passion partagée, des semis et des sélections parviendront jusqu'au jardins de Bellevue. L'Aventure commençait,. En 1995, une large et haute structure de 300 m2 fut aménagée " cela permet que les fleurs soient bien isolées et ne puissent mélanger ainsi leurs pollens". Dans ce nouveau laboratoire ,de nouveaux hybrides apparaissent : de belles princesses, des élégantes aux jupons d'organdi,aux robes veloutées, des magnifiques variétés aux tons pastel, ou plus sombre....On peut noter quelques obtentions : Belle de Bellevue, Barbara, froufou, Vesta (rouge avec son coeur d'étamines crème), Lucie (perle blanche, elle porte le prénom de sa fille), Alexis  (couleur chocolat, qui porte la prénom de son fils), chantilly, pêche....Une nouvelle espèce est née ( alliance de Hellébore Niger et héllébore orientalis) Cette alliance n'avait jusqu'alors jamais produit de plante nouvelle.Cet  hybride a reçu le nom scientifique de Helleborus  x Lemonnieriae.Son temps de floraison est exceptionnel ( fin novembre à mai) très intéressant.........Les jardins de Bellevue regroupent la plus importante collection européenne d'héllébores orientales.

Les Hydrangéas

Répartis dans plusieurs endroits du jardin, les hydrangèas font partie des meilleurs arbustes d'été. Les premières floraisons commencent début juillet avec les hydrangés serrata et macrophylla....En octobre on peut encore admirer bon nombre d'hydrangéas originaire d'Himalya, de l'ouest, du centre de la Chine et de Taïwan  y compris hydrangéa aspéra " Kawakami". Grâce aux croisement de deux espèces (hydrangéas aspèra sergentiana et hydrangés aspèra macrophylla) un hybride du nom de "BELLEVUE" a été obtenu . Très intéressant... et spectaculaire avec ses larges feuilles et sa stature imposante.

hydrangea aspéra kawakami

Les méconopsis( vivaces himalayennes)

Évoquant les pavots par la grâce et la légèreté de leurs fleurs, souvent d'un bleu sublime, mais parfois aussi jaune. Capricieuses pour la culture et la multiplication, ces plantes sont très rares. Elles sont connues en Europe, depuis les découvertes en 1886 de 2 espèces de "pavot bleu de l'himalaya" par l'abbé Delaway: le méconopsis bétonicifolia et le méconopsis grandis. Au cours de voyages en Angleterre,Mr et Mme Lemonnier sont émerveillés devant une clairière extraordinaire de fleurs bleues: Les fameux méconopsis. Sans trop y croire, Mme Lemonnier essaye de savoir comment se procurer les graines auprès des jardiniers. Finalement, quelques mois plus tard, le directeur du jardin botanique d’Édimbourg lui envoie les précieuses graines.  Une autre aventure va commencer : semis et acclimatation des méconopsis.  A vec beaucoup de patience et d'obstination, elle va obtenir la floraison de ces méconopsis. Ce n'était pas évident : Dans le jardin elle s'est arrangée pour recréer autour de ces précieux pavots des compagnons qui les protègent des rayons trop ardents du soleil et qui les mettent en valeur.Elle a donc installé des fougères, des petits rhododendrons, des primulas, pivoines, azalées hydrangéas, recréant ainsi une ambiance de sous-bois himalayen. Désormais,la collection de méconopsis est reconnue " collection nationale du conservatoire des collections végétales spécialisées ".

---------

C'est toujours un plaisir de visiter ces jardins remarquables aux origines diverses, quelle que soit la saison. Ce parc botanique a trouvé sa cohérence grâce à un exceptionnel arboretum créé en début des années 1980. Aujourd'hui les jardins recèlent une réelle opulence due à la persévérance de Mme Martine lemonnier, pépinièriste de génie, mais aussi au savoir-faire et à la passion partagée ancrée par toute une famille autour du végétal.

---------

Ouverture tous les jours 10 heures à 18 heures, visites libres.

Visites guidées tous les dimanches à partir de 16 heures du 1er juin au 1er novembre

Téléphone pour information: Mme Martine Lemonnier T:02.35.33.31.37, localisation : Beaumont-le-Hareng, 76, Normandie

Sources : La Normandie des jardins

                Jardins de Normandie

                Jardins de femmes

 vous pouvez aussi voir: La liste des jardins normands

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ce site utilise des cookies.En naviguant sur geneahistoire-normandie.fr vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies.