"Shamrock"
shamrock 07 2014 030 Un jardin normand exceptionnel
Où hydrangéas et hortensias sont rois.....     

Le début de l'été est un moment idéal pour découvrir ce jardin au curieux nom à consonance irlandaise  "Shamrock"..

Shamrock, un jardin Normand


Situé dans un petit village de la côte normande  "VARENGEVILLE SUR MER", en contrebas du célèbre manoir d'Ango du Xvème siècle, près de Dieppe en Seine-Maritime,, ce vaste jardin abrite une collection exceptionnelle d'hydrangéas. Cette collection est la première du monde, issue de collectes de grands explorateurs aux confins des continents asiatiques et Américains ( Japon, Chine, Amérique du Nord, Amérique latine....) ainsi que l'évolution des cultures produites par les pépiniéristes français, japonais, allemands, anglais.....)
Le visiteur peut y découvrir une luxuriante et multicolore végétation, aux couleurs surprenantes et éblouissantes : du blanc, du pourpre en passant par le rose, le mauve, le rouge et toute une gamme de bleu et violet. Une véritable avalanche de couleurs...
Robert Mallet et sa femme Corinne Mallet ont consacré leurs vies à "L'HYDRANGEA". D'une simple pâture en pente, ils ont transformé un lieu en "PETIT PARADIS". Promenons nous ensemble dans l'univers shamrock 07 2014 010des "Hydrangéas". Venez avec nous découvrir toutes ces merveilles.....
 Visite du jardin
 Dès le début de la visite de ce jardin de plus de 2 hectares, un guide en couleur nous est remis dans le but d'éclairer la promenade. La collection est présentée en 2 zones principales :
           La première est boisée et s'appelle  "le bois du dragon" où sont cultivées les espéces asiatiques de sous-bois.
           La seconde est plutôt réservée aux obtentions du XIXème siècle et XXéme siècle. Chaque plate-bande est consacré à un obtenteur, par pays ou région du monde. Ces plates-bandes bénéficient de l'ombre bienfaisante d'arbres et arbustes, principalement des paulownias auxquels se mêlent quelques budléias. On peut distinguer des hydrangéas à sépales pointus, ronds ou quelquefois dentelés, liserés clairs, parfois mouchetés. Nous allons de surprise en surprise.
On peut y découvrir de nombreuses variétés d'hydrangéas méconnus le plus souvent comme   "hydrangéa à feuilles de chêne" qui produit des panicules, ce qui changent complètement la silhouette de la plante.
On peut y reconnaître des hydrangéas "serrata, "serratophylla"... Tous sont évidemment remarquables.
C'est vraiment une féerie de couleurs et une richesse botanique incroyable... Même les non connaisseurs ne peuvent être qu'éblouis. En cheminant dans les allées de ce labyrinthe, on peut tout à notre aise contempler et apprécier cette nature. De nombreux bancs, par çi, par là nous accueillent. Nous pouvons ainsi, à notre gré profiter de quelques moments de contemplation et rêver dans ce cadre paisible et enchanteur où l'on entend seulement ( malgré les nombreux visiteurs) que le gazouillis des oiseaux et le bruissement du vent pénétrant les larges feuilles de paulownias....

Naissance d'une collection


L'aventure commence au parc des Moutiers, célèbre création de Guillaume Mallet ( Grand-père de Robert Mallet). Ce dernier y tient d'abord une pépinière de plantes rares. Entre toutes ces plantes ( rosiers, rhododendrons) l'hydrangéa macrophylla "mariesi perfecta" commence à passionner Corinne Mallet qui décide de réaliser les premières boutures, tout en effectuant des recherches auprès des collections anglaises … Peu à peu, elle décide de faire la connaissance du grand spécialiste japonais d'hydrangéas  "TAKEOMI YAMAMOTO". L'objectif est rapidement atteint. Corinne Mallet effectue, SEULE, son premier voyage au Japon en 1992, qui l'amènera sur l'une des faces du célèbre Fuji (resté sauvage). Quatre autres voyages suivront dans la forêt primaire des montagnes japonaises les plus reculées ( berceau de nombreuses espèces sauvages ), avec au retour un grand nombre de cultivars ( hydrangéa serrata... hydrangéa Hirta...).

La collection aujourd'hui

Commencée en 1984, la collection continue à s'enrichir.Depuis 1999, cette collection a été labellisée collection nationale par le CCVS ( conservatoire des collections végétales spécialisées).Son but:favoriser les échanges internationaux, expérimenter, diffuser des nouvelles introductions et participer à la promotion de l'hydrangéa.
Sur les enseignements recueillis dans la nature et dans sa collection, Corinne Mallet est également l'auteur de 5 monographies sur le genre hydrangéa en plusieurs langues, contribuant ainsi à faire connaître l'extraordinaire diversité de cette plante.
Hydrangea ou hortensias
HORTENSIA serait le nom vernaculaire ( courant) d'une seule espèce "hydrangéa macrophylla", tandis que l'HYDRANGEA désigne toutes les espèces du genre paniculata, aspèra, arborescens... mais soyons plus précis:Dans son livre "hortensia, hydrangéa "corinne Mallet explique "Ce nom a été donné par Philibert Commerçon à un hydrangéa macrophylla d'origine horticole à INFLORESCENCES GLOBULEUSES parce qu'il l'avait trouvé dans le jardin du roi d'Ile Maurice. En effet, en latin Hortensia signifie jardin. Les cultivars de cette espèce et de ses hybrides qui présentent des INFLORESCENCES GLOBULEUSES sont familièrement appelés "hortensias".

D'où viennent les hydrangéas ?


On les voit partout au Japon, dans les endroits les plus divers, en montagne, dans les jardins privés, le long des rues, dans les parcs et les temples.... L'hortensia est même devenue la fleur officielle de la ville japonaise NAGASAKI depuis 1968.
Les hydrangéas sont aussi présents dans certaines provinces chinoises.... On trouve également de nombreuses variétés d'ydrangéas comme hydrangéa à feuilles de chêne et hydrangéa grimpant sur le continent américain.
Quand au continent européen, ce sont des plantes très populaires dans les jardins privés, mais en aucun cas, ils ne sont présents dans la nature européenne. Sur le continent africain, les hydrangéas sont complètement absents.

shamrock 07 2014 037Nous allons évoquer maintenant le paulownia, qui dans le jardin « Shamrock » accompagne si bien les hydrangéas.

 Le paulownia imperialis

Superbe arbre d'ornement qui peut atteindre 15 m de haut, souvent présent dans les parcs puisqu'il ne craint pas la pollution. Ses feuilles géantes, de velours lisses et brillantes, peuvent mesurer jusqu'à 50 à 60 cm de long et 25 à 30 cm de large, à l'état adulte. Des petites fleurs violettes parfumées groupées en grappes terminales s'épanouissent fin avril- début mai , juste avant l'apparition des feuilles.
Son nom fut donné par PHILIP FRANZ VON SIELBOLD ( célèbre médecin, botaniste, explorateur) en l'honneur d'une princesse des Pays-Bas ( Anna Pawlovna née en 1795 à St Pétersbourg, fille du tsar de Russie Paul 1er, et épouse du prince héritier des Pays-Bas, Guillaume d'Orange).


 Ses origines


Originaire du Nord de la Chine et de la Corée, le paulownia est très connu  au Japon depuis les temps anciens . Il fut introduit en France en 1834.
Au Japon, le paulownia est un symbole de culture japonaise. Une tradition affirme que, quand une fille naît, la famille plante un paulownia dans le jardin et quand celle-ci se marie, le patriarche de cette famille abat l'arbre pour faire un beau coffre où la jeune épouse pourra y conserver ses précieux kimonos.
D'autre part le paulownia est utilisé dans la fabrique de meubles. Les maisons construites en paulownia sont fort appréciées pour la beauté de son bois et la sécurité qu'il procure en cas d'incendie ( bois difficile à brûler). Il y a encore de nombreuses autres utilisations : certains instruments de musique traditionnels peuvent être fabriqués avec ce bois. Il ne faut pas oublier que la paulownia est l'emblème du SOLEIL LEVANT.


Le paulownia à  "Shamrock"


En 2001 quelques 300 paulownias ont été plantés au jardin "SHAMROCK"
L'expérience conduite depuis plus de 10 ans à "CHAMROCK" a confirmé que cette essence d'arbre japonais est bénéfique aux hydrangéas.
     Dans un article paru dans le journal de l'Association "des Amis de la Collection d'Hydrangéa  Shamrock", en 2012, Mr Robert Mallet explique :
"Les racines des paulownias sont turgescentes ( qui se gonfle d'eau) et les hydrangéas mettent leurs propres racines à leur contact pour s'alimenter. En plus de l'ombrage, une fraîcheur est ressentie avec une hygrométrie supèrieure à celle des parties du jardin exposées au soleil. Ces arbres fleurissent avant la croissance de leurs feuilles, les hydrangéas bénéficient d'un bon enensoleillement au printemps, ce qui favorisent leur croissance"
"Shamrock" lieu privilegié pour la culture d'hydrangéas
Ce jardin "Shamrock" est vraiment un lieu privilégié pour la culture des hydrangéas :
1) Le climat normand et l'acidité du sol à Varengeville Sur Mer permet aux hydrangéas de conserver les nuances que tant de jardiniers envient. Les fleurs sont de différentes couleurs selon le taux de fer et d'aluminium du sol. Par ailleurs, l'ombre prodiguée des paulownias fait également le bonheur des hydrangéas les plus fragiles.
2) A la fin de chaque visite , les personnes qui le désirent peuvent profiter des explications et des précieux conseils de Mme Corinne Mallet ou de Mr Robert Mallet. Ce qui est fort apprécié....


 Merci à Mme Corinne Mallet et à Robert Mallet de nous offrir un tel moment de bonheur...

Dates et horaires d'ouverture de ce jardin "Shamrock" en 2014.
              Ouverture du 15 juin au 30 septembre 2014, tous les jours de 10 h à 12h et de 14h 30 à 18h.
               Fermeture le mardi
               A partir du 16 septembre 2014, ouverture seulement l'après-midi
Visites guidées à la demande

Sources : le journal de l'Association N°24 année 2013 ( Les amis de la collections
                d'hydrangéa "Shamrock"
                 Corinne Mallet "HORTENSIA et HYDRANGEAS"
                  Revue les Jardins d'Eden N°46 article ( coup d'oeil sur les hydrangeas serrata)
                  Nous vous recommandons les nombreux livres de Mme corinne Mallet
.
Photos:Séléna et Gilles Laffite

Texte de Séléna, pour Geneahistoire-normandie.fr




Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ce site utilise des cookies.En naviguant sur geneahistoire-normandie.fr vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies.