Château de Falaise
le château de Falaise, Calvados, Normandie
Le château de Dieppe
Château de Dieppe, Normandie
Guillaume le Conquérant
Guillaume le Conquérant, Falaise, Calvados
Château Robert le Diable
Château Robert le Diable, Moulineaux, 76, Normandie
Le Mont Saint Michel
Mont Saint Michel, Normandie
Jardin à la française
Château de Vendeuvre, jardin à la française
Milord, Haras du Pin
Un Milord, Musée Haras du Pin, Orne, Normandie

L'abbaye de Saint Georges de Boscherville

architecture rayonnante!

St Georges de Boscherville               Pieds de Voutes

 "Cette Année, l'abbaye fête ses 900 Ans d'histoire...."

La Seine prend son temps et parfois ses aises. Elle musarde. Au fil des boucles changeantes, il y a tant de choses à voir sur ce petit bout de territoire.Les abbayes de Saint Georges de Boscherville, Saint-Wandrille ,Jumièges restent les témoins du rayonnement monacal bénédictin de Normandie...

Elles sont très proches les unes des autres et si l'on part de Rouen, direction Lillebonne, en longeant les bords de Seine, on peut s'arrêter à un charmant petit village "SAINT MARTIN  DE BOSCHERVILLE" qui abrite l'Abbatiale Saint Georges de Boscherville. On ne peut qu'être séduit par la beauté de cette abbatiale se dressant dans un écrin de verdure.

Maquette Abbaye St Georges de Boscherville   Maquette coté est Abbaye de St Georges de Boscherville

Histoire de l'abbaye Saint Georges de Boscherville

Vers la fin du 1er siècle avant J.C., un premier temple de tradition gauloise appelé "FANUM" est construit puis agrandi. Plus tard il sera abandonné et reconverti  en chapelle funéraire de St Georges. Les vikings vont incendier le village mais un seigneur normand ( dont nous ignorons le nom) va faire construire en pierres et moellons du pays une église dédiée à Saint Martin Cette petite église va connaître bien des joies et des peines jusqu'à la révolution .( Elle cédera sa place à sa voisine l'église abbatiale de Saint-Georges.) Vers 1033, Saint martin de Boscherville est décimé par la peste, les récoltes ne pouvant aboutir, il en résulte une grande famine. Plus de la moitié des habitants du village succombent. C'est à cette époque que Raoul, Chambellan du Duc de Normandie reçoit les terres de St Georges en récompense de services rendus. Raoul de Tancarville, " Grand Chambellan " envisage avec l'accord de Guillaume le Bâtard la construction d'une collégiale. ( Fonder une collégiale était dans l'air du temps, les chanoines sont chargés de prier pour leurs bienfaiteurs vivants et, de plus, pour les membres de la famille décédés.) Trouvant la chapelle Saint Georges trop modeste, il fit construire une collégiale où lui-même et ses descendants seraient inhumés. Ainsi les chanoines pourraient prier pour le repos de leurs âmes. Vers 1050/1060 débutent les travaux de transformation de la chapelle funéraire St Georges en Collégiale.

Entrée Abbaye de Saint Georges de Boscherville     Cloitre de l Abbaye

Mais qui est Saint Georges ?

Saint Georges né à Cappadoce (actuelle Turquie) entre 275/280 après J.C. . Ayant rejoint les armées impériales, il devient rapidement officier et familier de l'empereur DIOCLETIEN. Apprenant qu'un dragon terrorisait la population à Beyrouth (Liban) St Georges arriva à vaincre ce dragon (mi-crocodile, mi-lion) à l'aide de sa lance. Il est souvent représenté sur un cheval blanc donnant avec sa lance, l'ultime coup mortel au dragon. Après la publication des "Édits contre les chrétiens" St Georges est emprisonné et décapité vers 303. Le culte de St Georges se développa en Europe, au retour des croisades. Il est le patron de l'Angleterre.

fondateur de l'abbaye de Saint Georges de Boscherville.Ordéric Vital, contemporain , historien et moine de l'abbaye St Evroult nous raconte la biographie de Guillaume de Tancarville.

Qui est Guillaume de Tancarville ?

Né vers 1075 à Saint Martin de Boscherville, Chambellan en chef de Normandie et D'Angleterre. Il semble certain qu'il est le chambellan du Duc Robert Courteheuse, puis celui de son frére Henri Beauclerc., Gouverneur du Mont St Michel, Il est également proche conseiller du roi Henri Ier d'Angleterre. Il exerce aussi la fonction de juge et participe au côté du roi au siège du château de Eu. En 1124, il capture le rebelle Galéran IV de Meulan à Bourgtheroulde (Eure). Très pieux, son père Raoul de Tancarville avait été très généreux envers les chanoines. En 1113, il chassa ces chanoines et , avec l'accord du duc Henry Beauclerc et l'archevêque Geoffroy, il fait venir de l'abbaye de St Evroult ( Orne) 10 moines bénédictins pour remplacer les chanoines qu'il venait de bannir.Vers 1112/1113 il commence les travaux concernant la future Abbaye de St Georges de Boscherville.Les pierres en provenance de la carrière de Caumont, après avoir été transportées par bâteaux étaient acheminées par chariots jusqu'aux chantiers. Les grands arbres  de la forêt de Roumare étaient abattus et servaient à la réalisation d'échafaudage.Les constructions s'élevaient lentement au fur et à mesure de la vie monastique.  La construction de L'abbaye bénéficia  de nombreuses donations notamment celle du roi Henri Ier qui lui donne le port de bénouville. Décédé en 1129 à Saint Martin de Boscherville (Seine-maritime) il est inhumé comme son père dans l'église abbatiale St georges de Boscherville

L'Eglise Abbatiale de St Georges de Boscherville

Cloitre abritant la salle du chapitre    Voutes entree salle du chapitre

Commencée vers 1125, l'église est pratiquement achevée vers 1157. Au décès du Ier abbé de St Georges en 1157, l'église et les bâtiments monastiques sont presque achevés. C'est un délai remarquablement court. Il faudra cependant attendre 1230 pour que l'aspect de l'église abbatiale soit celui que nous lui connaissons aujourd'hui. De proportions harmonieuses, l'église abbatiale,de style roman,  suivant un plan en croix latine, abrite une nef de huit travées, flanquée de bas-côtés. Les chapiteaux d'une grande finesse sont dus à des artistes de l'Ile de France. A gauche de l'église, la salle capitulaire sera édifiée de 1157 à 1211.

Voutes salle du chapitre    L abbatiale St Georges

La Stelle du couple Lecanuet    L Abbatiale

L'église abbatiale de St Georges de Boscherville fut visitée deux fois (1321 et 1322) par le roi Charles le Bel, l'abbaye le fut aussi par Charles V, le 27 Août 1367. Elle souffrit beaucoup de la domination anglaise pendant la guerre de 100 ans mais plus funestes encore furent les ravages des protestants qui abattirent même le toit des bâtiments. Ils étaient à peine réparés quand une congrégation de Saint-maur s'y établit (01/01/1660). Il y avait peu de religieux (environ 24 pour 32 abbés) La révolution met fin à leur présence et l'abbaye sert un temps d'ateliers de filature. A l'initiative des habitants de Saint Martin de Boscherville,l'église St Georges de Boscherville devient église paroissiale. Aujourd'hui l'abbaye s'est attachée à préserver son site, et offre aux visiteurs des jardins monastiques qui respectent la conception des plans d'origine dus à l'école de le Nôtre. On peut y trouver un verger, un potager, des bosquets, des parterres, un jardin de senteurs..... Tout cela sur une superficie de 4 hectares. Superbe! Une invitation à la visite.....

Le parc en photos de L'Abbaye de Saint Georges de Boscherville

Jardin et vue extérieure

Jardin potager

Panorama jardin Abbaye St Georges

Sud de l'Abbatiale St Georges de Boscherville

Labyrinthe De l enclos des religieux

VigneHauteur de l enclos des religieux

Photos:  Gilles Laffite

Sources: Itinéraires de Normandie N° 4

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ce site utilise des cookies.En naviguant sur geneahistoire-normandie.fr vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies.