L'Abbaye de Saint Wandrille à Saint-Wandrille-Rançon, Seine-Maritime

Abbaye Saintt-Wandrille située sur la commune de de Saintt-Wandrille-Rançon 

 

 

 

 

 

 

  Ultime jalon des abbayes qui ponctuèrent le cours de la Seine, Saint Wandrille est l'une des rares abbayes bénédictines qui ait maintenu une      activité monastique en presque continu .

Fondation

Contemporaine de l'abbaye de Jumièges, l'abbaye de St Wandrille fut fondée en 649. Elle porte alors le nom de FONTENELLE ( pour honorer le ruisseau qui serpente dans la campagne )

Rivière Fontenelle à coté de l'abbaye de Saint-Wandrille

  Qui est Saint Wandrille ?

 Issu d'une famille originaire de la règion de Verdum, Wandrille entra au service du roi Dagobert pour exercer la charge d'  administrateur des domaines royaux. Il semble qu'il était appelé aux plus hautes destinées. Peu après ses parents désirant  sauvegarder les propriétés dans la famille l'obligèrent à se marier. Les époux décidèrent de gérer leur vie différemment : La  jeune femme entra dans un monastère et Wandrille rejoindra quelques ermites du diocése de Verdum, malgrè les vives  protestations du roi. N'étant pas satisfait de cette expérience, Wandrille veut faire un pélerinage à BOBBIO au monastère  italien que St Colomban, moine irlandais avait fondé. ( Ce monastère devint un centre culturel comparable au Mont Cassin  de St Benoît de Nursie) Lors d'une audience générale du 11 juin 2008, Benoit XVI a dressé un portait de St Colomban  "C'est un homme de grande culture, riches de grâce, un formidable constructeur de monastères. Par son énergie spirituelle  et sa foi, avec son amour de Dieu et son prochain, il est devenu l'un des pères de l'Europe qui continue de nous montrer ce  que sont les racines d'où le continent peut renaître" C'est dire l'importance que St Colomban exerça et l'héritage qu'il laissa  près des membres de l'église.La présence de St Wandrille ne passa pas inaperçue au monastère de BOBBIO avec son  acquit ascétique, sa douceur et sa vie spirituelle intense de plus, il y resta une dizaine d'années..Par la suite, il fréquenta  d'autres monastères bénédictins, notamment ROMAINMÔTIER en Suisse,menant une vie de communauté et s'adonnant à  une ascése plus intérieure .Un ange l'avertit que Dieu l'attendait ailleurs.Ayant appris que son ami DADON( St Ouen) avait  été nommé évêque de Rouen, Wandrille traversa le Jura et revint le rejoindre à Rouen. Il est fait sous-diacre et diacre puis  ordonné prêtre. Wandrille seconde St Ouen, évangélise les païens, mais cette vie ne lui convient guère. Il aspire à  rencontrer de nouveau la solitude.En 649, St Ouen lui accorde la possibilité de s'installer dans le vallon de Fontenelle (  Cette région marécageuse et boisée appartenait à Erchinoald {maire du palais de ClovisII (successeur de Dagobert }A la  demande de St Ouen, Erchinoald vendit cette terre au jeune Gand, neveu de Wandrille.) Les debuts de la vie au monastère  sont rudes : on défriche, on assèche les marécages, on plante même de la vigne près de la chapelle St Saturnin., Wandrille construisit une église dédiée à St Pierre et des oratoires consacrés à St Paul, St Laurent et Pancrace. A Fontenelle il y a peu de place au travail intellectuel. Bientôt son neveu Gand jugeant son œuvre terminée à Fontenelle le quitte pour mener la vie érémitique en Champagne.Wandrille est las, très fatigué .Il va décéder le 22 juillet 668

La vie à l'abbaye Fontenelle

Chapelle  notre Dame Caillouville la Neuve (chapelle Notre Dame de caillouville la Neuve)

   Entrée public abbaye Saint-Wandrille (entrée public)

Les diverses constructions vont continuer, un hôpital, une église St Michel (735/741).On recontruit dans les années 787/806 la cuisine, la sacristie et le chauffoir. En 823/833 St Anségise reconstruit le dortoir, le réfectoire, éléve un cloître, une bibliothèque...L'abbaye connait une certaine prospérité jusqu'à l'invasion des vikings en 852 qui incendient le monastère. En 858 les moines de Fontenelle partent avec les reliques des saints sur le chemin de l'exil. : Vers 960/966 après un exil de 102 ans, les moines de Fontenelle, sous la conduite de l'abbé Maynad reprennent le chemin de la Basse-Seine, et sur les fondations anciennes, ils vont reconstruire modestement le monastère de FONTENELLE appelé à partir de cette époque  ABBAYE ST WANDRILLE. Les améliorations et constructions continuent....En 1006, le duc de Normandie Richard II relancera l'oeuvre de restauration monastique en confiant les travaux à St Gérard ….En 1562 C'est à nouveau le pillage du monastère par les huguenots et la mutilation des statues du cloître., mais le malheur ne s'arrête pas là : en décembre 1631, la chute de la tour lanterne de l'église s'éffondre ainsi qu'une partie des voûtes.

L'arrivée des moines mauristes

En 1636, l'abbaye voisine de Jumièges envoie quelques moines à St Wandrille pour y introduire la CONGREGATION dBénédictine de Saint MAUR. Quinze mauristes prennent possession du monastère. Les anciens religieux restent sur place dans des demeures indépendantes et gardent charges et revenus jusqu'à leur mort.Les moines mauristes reprennent donc à Saint Wandrille la vie régulière et reconstruisent les uns après les autres les bâtiments vétustes : hôtellerie, infirmerie, sacristie.... Une vie fervente et studieuse reprend avec la réorganisation et l'enrichissement de la bibliothèque .En 1790 Les ordres religieux sont supprimés. La révolution dévaste tout...

Ruine abbaye Saint-Wandrille(Ruines de l'abbaye et un porche)  Porche-domaine-abbaye-Saint-Wandrille

L'Abbaye sans les moines

En 1791 Le monastère est vendu comme bien national à un industriel d'Yvetot Cyprien Lenoir . Les derniers moines se dispersent. En 1792/1832 DESTRUCTION de l'église utilisée comme carrière de pierre. Les bâtiments sont transformés en manufactures.5 Août 1863 et 11 septembre 1863 le maquis de STACPOOLE et sa femme achètent St Wandrille et s'y installent, partageant leur temps entre l'hôtel parisien et le monastère.  Eprouvant pour ce lieu une véritable admiration, ils font réaliser des travaux considérables d'amènagement de 1863 à 1867.

Renaissance monastique

1894 la vie monastique reprend après un silence de 104 ans.1901/1931 Les moines de St Wandrille prennent le chemin de l'exil en Belgique, ….( Saint Wandrille  réalise en 1912 une petite fondation au Canada, St Benoît-du-Lac, qui atteindra sa maturaité et deviendra autonome en 1935.) 1907/1912  L'écrivain et prix nobel Maurice Maeterlinck s'installe à l'abbaye.C'est en 1931 que le chant grégorien est rénové par Dom Pothier 1930/1931 Importants travaux d'amènagement du monastère, et retour des moines à St Wandrille sous l'abbatiat de Dom Jean-Louis Pierdait, hélas en 1944 le monastère est bombardé, il a fallu reconstruire en 1948/1957.Pour subvenir aux besoins matèriels de la communauté un atelier de fabrication d'encaustique est crée en 1937 , lequel sera relayé dans les années 1970 par un atelier de microcopie, puis dans les années 1990 ,un atelier de restauration d'oeuvres peintes.Ils entretiennent un domaine de 12 hectares et accueillent des retraitants..En 1996, Dom Pierre Massein succéde à Dom Levasseur. Sous son abbatiat , une rénovation est effectuée de nos maisons d'accueil.En 2009 Dom Jean-Charles Nault est élu 82 ème abbé de St Wandrille.L'Abbaye, au fil du temps

Parc abbaye (Parc de l'abbaye)

Portail Saint Wandrille (Portail de l'abbaye)

Le portail monumental que l'on voit en arrivant fut construit au 19 ème siècle par le marquis de Stacpoole. L'entrée de l'abbaye s'effectue par une porte du 15 ème siècle surmontée d'un pélican symbolique (le pélican se perçant le flanc pour nourrir de son sang ses petits est le symbole du christ) La porte de Jarente est un imposant portail du 18 ème siècle. Son nom vient de son constructeur l'abbé commendataire Louis-Sexte de Jarente, évêque d'Orléans.L'église a été réaménagée en 1969 dans une ancienne grange seigneuriale du 13 ème siècle, la grange de Canteloup, transportée pièce à pièce de la Neuville du Bosc (Eure) à St Wandrille par les moines eux-mêmes. Poutres et poteaux sont assemblés par des chevilles de bois. L'ensemble éclairé par une lumière discrête est d'une réelle beauté .Durant tous ces siècles la ferveur religieuse s'est concentrée dans toutes ces abbayes qui expriment une beauté sereine. C'est toujours à regret que l'on quitte ces lieux chargés d'histoire......mais on sait qu'à tout moment , on peut revenir méditer en silence, surtout à Saint Wandrille où nous sommes si bien accueillis......

sources :  guide michelin Normandie Vallée de la seine

Article:Séléna

Technique et photos: Gilles Laffite

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ce site utilise des cookies.En naviguant sur geneahistoire-normandie.fr vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies.