Château de Falaise
le château de Falaise, Calvados, Normandie
Le château de Dieppe
Château de Dieppe, Normandie
Guillaume le Conquérant
Guillaume le Conquérant, Falaise, Calvados
Château Robert le Diable
Château Robert le Diable, Moulineaux, 76, Normandie
Le Mont Saint Michel
Mont Saint Michel, Normandie
Jardin à la française
Château de Vendeuvre, jardin à la française
Milord, Haras du Pin
Un Milord, Musée Haras du Pin, Orne, Normandie

Omaha la sanglante Il y a 70 ans en Normandie

Débarquement des troupes alliées, 6 juin 1944

(Photo sous licence creative commons, troupe Américaine 2 vague d'assaut Omaha Beach)

Ils ont pour prénom Henri, Marcel, Maurice, Alec, Franz, William, Ernest..... Ils sont juifs, chrétiens, athées, fils d'ouvriers, étudiants, apprentis, paysans et d'origines diverses. Rien ne semble les rapprocher, sauf leur engagement dans la tourmente du conflit mondial provoqué par la folie des hommes.....

Les préparatifs du débarquement du 6 Juin 1944

Les trois dirigeants des pays alliés ( Roosevelt pour les États Unis), Winston Churchill ( pour la Grande Bretagne) et Staline ( pour l'Union Soviétique ) se consultent régulièrement pour partager leurs intentions politiques et militaires et surtout pour prendre des décisions.

Lors de la conférence de Québec codée "Quadrant" ( du 17 au 24 août 1943) Churchill et Roosevelt planifient l'ouverture d'un second front, choisissant la date, la localisation et le nom de code de l'ensemble des opérations militaires " OVERLORD". Ce qui satisfait Saline. D'autres conférences suivront pour confirmer les choix et les décisions militaires. : On sait déjà que l'assaut va se faire à partir de la Grande-Bretagne et va nécessiter un gigantesque rassemblement : soldats , parachutistes, aviateurs.... ainsi qu'un matériel considérable qu'il va falloir stocker...

Le général Eisenhower nommé chef suprême des armées alliées en Europe fixe tout d'abord la date du débarquement au 4 juin 1944. En raison du très mauvais temps, elle est reportée au 6 juin 1944. "NEPTUNE" ( déploiement maritime) sera le nom de code de l'opération de transport des hommes et du matériel à travers la Manche ( 5877 navires, chalands et embarcations, armés par 195 701 marins). Une quinzaine de nationalités différentes ont été engagées dans la coalition alliée. Le soutien naval et aérien de l'opération "NEPTUNE" a lui été assuré par tous les pays du Commonwealth, des États-Unis, du Canada ainsi que des éléments de forces libres de France, Tchécoslovaquie, Grèce, Pays-Bas, Norvège, Danemark, Pologne..........

(D'autres sources indiquent 6939 bateaux dont 1213 navires de guerre, 4126 bateaux et embarcations de débarquement, 736 navires auxiliaires, 864 navires marchands.)

Du coté Français (Forces Françaises libres) la contribution au débarquement est modeste.la Marine Française se compose le jour du D-Day de deux croiseurs, de quatre frégates , de quatre corvettes de 900 tonnes et l'escorteur "La Combattante ", accompagnée de sept chasseurs de sous-marins, de six vedettes rapides et de deux flottilles de Dragueurs.Le Cuirassé "Courbet " , le seul de l'escorte, sera coulé volontairement comme élément de brise-lame , fatigué et accusé de vieillesse, devant Hermanville.

L'Opération combinée Overlod

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, plus de 23.000 parachutistes ( U.S.A et forces du Commonwealth) sont lâchés derrière les lignes ennemies avec pour mission : s'emparer des axes reliant la plage à l'intérieur des terres et construire des " têtes de pont" pour faciliter la progression des alliés... et s'emparer des points clés....(Pont de l'Orne, Pegasus Bridge)

Pendant ce temps les actions F.F.I. et autres (O.C.M, etc....),( F.F.I:forces françaises de l'intérieur et du maquis) aident à perturber les lignes de communication allemande ( dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, près de 1000 actions de sabotages sont effectuées)c’est un énorme soutien qui permettra la réussite de l'opération "OVERLORD".

Dans la nuit du 5 au 6 juin, une formidable armada est mise en route, à partir des ports du Sud de l'Angleterre , précédées par les flottilles de dragueurs chargés d'ouvrir les chenaux de passage dans les champs de mine de la mer.

L'assaut est précédé d'un bombardement aérien allié intensif qui entame le pilonnage des défenses allemandes. 45 minutes environ avant le débarquement des hommes , quelques centaines de bâtiments de guerre ( cuirassés, monitors, croiseurs et destroyers ouvrent le feu. Le spectacle est terrifiant.15090 avions disponibles pour les forces alliés le jour du D-Day, largueront 11 912 tonnes!

Les différentes plages du 6 Juin 1944, le D-Day (Jour le plus long), en Normandie

Cinq plages ont été choisies entre Saint Martin de Varreville ( Cotentin) et Ouistreham ( Calvados) sur l'embouchure de l'Orne. Les plages ont été baptisées avec des noms de code : Utah, Omaha (du nom d'une ville du Nébraska) , Gold, Juno et Sword. Une sixième zone ( la Pointe du Hoc sera considérée comme le 6 ème point de débarquement ( 225 Rangers vont s'y engager).

Les alliés débarquent le 6 Juin 1944 en Normandie

Carte du débarquement en Normandie le 6juin1944, les forces en présenceA l'aube , après des heures d'attente, des milliers de soldats américains, britanniques, canadiens et français... sautent des longues barges métalliques qui les ont emmenées au plus près du rivage.

A 6 heures 30, le 6 juin 1944, les Américains débarquent sur le sol français à Urah Beach et Omaha Beach. On l'appellera Omaha la sanglante. C'est un véritable massacre. Chargés de 30 kg d'équipement, les américains progressent difficilement dans une mer agitée. par ailleurs, ils sont fauchés par les balles allemandes ( tirées du haut des falaises). Il n'y a plus que deux genres de soldats sur cette plage : ceux qui sont morts et ceux qui vont mourir...... Avec l'arrivée de nouveaux soldats, peu à peu la situation commence à s’améliorer mais les pertes de soldats sont très nombreuses.....

En secteur britannique et canadien, l'attaque est lancée avec 1 heure de décalage, en raison de l'heure de marée: A Gold beach, Juno beach et Sword beach, malgré une très forte riposte allemande, les britanniques et les canadiens progressent. Les pertes des soldats alliés sont là aussi très importantes. A Sword beach 177 soldats français commandés par le capitaine Kiefferdébarquent à 7 heures 35 devant les britanniques.

De violents combats se poursuivent. Le soir du 6 juin 1944, on compte environ 10.000 à 10.500 pertes alliées ( tués, disparus, bléssés..)sur 156.115 soldats et parachutistes alliés engagés , ce jour là, dont 132.000 hommes débarqués sur les plages. Déjà un grand nombre de véhicules et matériel sont débarqués.Dans les jours qui suivent le rythme de déchargements de matériels et hommes ne cessent de s'accélérer. Les alliés affronteront les allemands pendant la BATAILLE DE NORMANDIE jusqu'à la libération du Havre le 12/09/1944. La bataille va durer environ 100 jours. Plus de 2 millions de soldats alliés vont débarquer en Normandie et peu à peu vont libérer la France....... Il ne faut pas oublier la population civile, qui au cours de cet été 1944 vont subir sur leur sol bon nombre de batailles..... De nombreuses villes normandes seront complètement détruites : Saint Lô, Caen et par la suite, le Havre... Les pertes civiles seront, elles aussi innombrables.......

 

(Carte du débarquement en Normandie, 6 Juin 1944, Gilles Laffite)

Il faut penser à tous ces soldats, qui avec bravoure se sont battus pour la PAIX et la LIBERTÉ ( Certains à peine âgés de 18 ans )

Leurs confidences, écrites dans l'émotion du moment sont pour chacun d'entre nous de précieux témoignages et reflètent souvent le besoin de laisser une trace en cas de disparition.

Découvrons ensemble quelques lettres et extraits de journaux intimes que les soldats alliés, les civils et leurs ennemis ont écrits dans les endroits les plus divers : au milieu des combats, sur les bateaux ( ils sont nombreux dans ce cas) ou cachés dans les haies de bocage normand.......

 

 

Sources :                         Paroles du jour J ( Lettres et carnets du Débarquement, été 1944

                                       Histoire du Monde ( National géographic)

                                       Ouest France : 70 ans de Liberté

                                       Patrimoine Normand : spécial débarquement

                                      Opération Neptune, Bernard Crochet

                                      Guide des plages du débarquement et de la bataille de normandie, Eddy Florentin

                                      Résistance Normande et jour j , Raymond Ruffin

                                      Dictionnaire de la Seconde-Guerre-Mondiale, Pierre Montagnon

                                      Histoire controversée de la deuxième Guerre Mondiale, Lieutenant-Colonel Eddy Bauer

Auteurs: Séléna, Gilles Laffite

Photos privées et cartes: Gilles Laffite

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 France.

Cette licence interdit la vente de cet article.Vous pouvez le distribuer gratuitement en signalant cette licence, l'auteur et les sources.Les photos sont interdites de reproductions à la vente et sur le réseau internet.Elles appartiennent aux auteurs.

La reproduction de cet article en cas de redistribution doit-être à l'identique.Si vous souhaitez utiliser les photos Auteur,faites votre demande à l'administration du site.

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ce site utilise des cookies.En naviguant sur geneahistoire-normandie.fr vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies.