La Russie, des origines Slaves
                           à la guerre 1914/1918


Plongeons-nous tout d'abord au cœur de la Russie ancienne pour mieux la comprendre en retraçant quelques bribes de l'histoire du plus vaste pays du monde.
Que sait-on de ces régions aux temps anciens ? Sinon que la Russie, l'Ukraine et la Biélorussie sont les 3 états héritiers de la nation Russe dont le berceau originel est KIEV ( mère de toutes les villes russes.)


                                       
C'est au IX ème siècle que des tribus slaves ( orientaux)colonisent l'espace qui s'étend du Golfe de Finlande à la Mer Noire. Ils vendent leurs productions : blé, miel et empruntent surtout une route ( les grands fleuves le Dniepr et la Volga) déjà connue des Varègues qui commercent avec Byzance :
   Route de l'ambre ou route des Varègues.Ces routes fluviales servent de voies de communication et de migrations à l'ensemble des peuples de la région.


Qu'appellent-on Varègues ?


Nom donné aux VIKINGS de la SUEDE , à la fois pirates et commerçants, parfois pillards qui parcouraient la Russie de la Baltique vers le Sud, en empruntant les grands fleuves.
Les Slaves  orientaux organisés en fédérations de clans assez souples  ne formaient pas l'état. Pour résister aux envahisseurs, ils engagèrent les services militaires des Varègues.
L'un de ces marchands varègues RIURIK ou ROURIK prend en 856 la direction de Nogorod ( ville d'étape proche de la Baltique) Peu à peu il va étendre son territoire. De lui vont descendre bons nombre de futurs souverains russes. Ce qui en fait le fondateur quelque peu mythique de la Russie.
 D'autre part RIURIK appartenait à un groupe de Varègues ( connus sous le nom de ROUS ), et c'est probablement ce mot qui a donné le nom au territoire occupé par les SLAVES et soumis progressivement, au cours du X ème siècle au pouvoir du Prince Varègue de KIEV.


Les peuples Slaves


Toutes les langues slaves ont gardé des liens étroits de parenté entre elles qui s'est différenciée au cours des migrations.
D'après les travaux des linguistes, Les SLAVES appartiennent à la famille des peuples Indo-européens.


On peut distinguer trois branches principales :
Les Slaves de l'Est ou Orientaux : Russes, Biélorusses, Ukrainiens
Les Slaves de l'Ouest ou occidentaux  : Polonais, Tchèques, Slovaques......
Les Slaves du Sud ou rameau méridional essaime dans les Balkans ; Serbes, Croates, Bulgares,  Montenegrins, Bosniaques, Slovènes,  macédoniens........
Les SLAVES occupent un immense territoire en EUROPE CENTRALE  et ORIENTALE
( Plus de 15 nationalités sont définies comme SLAVES)
« Aujourd'hui, Les Slaves représentent le premier groupe linguistique européen avec 268 millions de locuteurs «
                              d'après Michel Kasanski


Premier Empire Russe orthodoxe


Enrichie par le commerce entre Bysance et La Scandinavie, la principauté de KIEV ( aujourd'hui  ville d' Ukraine) apparaît comme une société plutôt prospère .
En 988, VLADIMIR, Prince russe de KIEV en épousant  Anne, sœur de l'empereur Byzantin , va recevoir le baptême suivant le rite byzantin. A partir de ce jour, la conversion au christianisme  de Vladimir Le grand va  entraîner la création d'une Église Russe qui prendra bientôt une place capitale dans la vie politique, sociale et même économique de la Russie de Kiev. A travers elle, Les Slaves orientaux s’intégreront peu à peu à la communauté religieuse, intellectuelle et artistique que constitue l'orthodoxie.
La Russie est alors organisée comme une province ecclésiastique dépendant du patriarcat de Constantinople ( Malgré les distances et les brouilles les liens restent étroits )
Dès lors les orthodoxes vont s'opposer aux latins ( catholiques sur divers points) :
Ils refusent de reconnaître au Pape une primauté autre qu'honorifique et condamnent le célibat des prêtres....
En refusant de se tourner vers Rome et la Catholicité, les SLAVES ORIENTAUX ( Russes mais aussi Serbes et Bulgares)se séparent des SLAVES OCCIDENTAUX ( Croates, Tchèques....
La Russie connaît son âge d'or au siècle suivant, sous le règne du Fils et successeur de VLADIMIR, qui dote KIEV , NOVGOROD et POLOTSK de splendides églises dédiées à Sainte Sophie.
La rupture avec Constantinople survient lorsque la papauté tente d'imposer l'union des églises à des Byzantins aux abois face à la poussée OTTOMANE en 1440....
En 1448, l'église nationale de Russie, dont les limites vont coïncider avec celles de l'état moscovite puis de l'Empire Russe, va donc devenir AUTOCEPHALE ( se dit d'une église qui refuse de reconnaître un chef unique).


Invasions et rivalités au cœur de la Russie


De la Russie centrée sur KIEV à la Russie des Tsars dont le cœur est MOSCOU, la Russie va continuer sans cesse à connaître une histoire mouvementée, soumises aux rivalités et ouvertes aux invasions (Tatars, Mongols...)


Un premier empire au 16ème siècle, Yvan le Terrible


IVAN LE TERRIBLE inaugure une nouvelle ère en se faisant couronné, à 17 ans le 16 janvier 1547 TSAR ( déformation du « CESAR » de la Rome Impériale.
Son règne particulièrement violent laissera des traces durables dans les pratiques politiques russes.Le pays est dirigé de manière absolue qui exige une soumission totale de ses sujets. Le KREMLIN ( à Moscou) forteresse entourée d'une muraille est déjà le cœur du pouvoir.
IVAN LE TERRIBLE va continuer à se lancer à la conquête de nouveaux territoires.
Aux paysans Russes attirés par la colonisation des terres, le TSAR restreint leur liberté et en 1603, près de 20 ans après sa mort, ses successeurs vont interdire aux paysans de quitter le domaine où ils sont nés. Dès lors le servage s'impose en Russie.
Dans les siècles qui suivent, l'expansion territoriale fait de la Russie un EMPIRE IMMENSE , un Empire Eurasiatique  ( une partie en Europe et une partie en Asie).
La dynastie des Romanov
Avec l'accession au trône du Tsar Michel 1er en 1613, une nouvelle dynastie va guider l'empire  pendant 300 ans  et en faire une vaste puissance :
Les ROMANOV ( descendants de la famille d'Anastasia Romanov [femme d'Ivan le Terrible]
Tout est démesuré, excessif ( les sentiments les plus élevés y croisent la férocité la plus redoutable).


Pierre le Grand ( 1672/1725)


Le Tsar Pierre Le Grand, 4ème souverain de la dynastie, véritable symbole de la volonté et du défi , va édifier un EMPIRE encore plus FORT et va faire entrer la RUSSIE dans la GRANDE HISTOIRE.
Pour cela, il modernise à tout va et fait construire la première flotte militaire russe en 1696. Convaincu qu'il n'est de salut pour la Russie que MARITIME, Pierre Le Grand ouvre des fenêtres sur  la mer Noire et la Baltique en faisant construire  Saint-Pétersbourg ( La création de cette nouvelle CAPITALE, au bord du golfe de Finlande est d'abord conçue comme un moyen de développer la marine russe.)
Il fait bâtir une ville remarquable par sa beauté  appelée Saint-Pétersbourg,( puis Petrograd et enfin Leningrad.) faisant  sortir des marécages de la Néva, au climat malsain ,un rêve de pierre.
C'est un véritable défi : Le sol est  si spongieux que les hommes doivent  transporter dans des sacs, la terre nécessaire aux fondations. Il faut assécher les marécages, creuser les canaux.....( quarante mille ouvriers sont  employés de force à cette tâche surhumaine.) La plupart des immeubles sont  élevés sur pilotis.... Le plan de la cité est  confié à un architecte français Jean Baptiste Leblond. Ce sont des travaux gigantesques mais le résultat est surprenant : des palais aux gaies couleurs vont surgir du N E A N T et vont littéralement éblouir l’Europe.
Le roi de Suède Charles XII ne dira-t-il pas « Laissons le Tsar construire une belle ville. Nous aurons le plaisir de la lui prendre ».....En réalité Saint-Pétersbourg ne sera jamais prise.
Le Ier mai 1712, Moscou est en flammes. C'est à ce moment que Saint-Pétersbourg devient Capitale de la Russie.
Préoccupé à améliorer la vie de ses sujets, PIERRE LE GRAND  modernisera les institutions, mais c'est surtout un de ses descendants Le TSAR ALEXANDRE II qui va apporter les réformes les plus importantes.


Alexandre II ( 1818/1881)


Le Tsar Alexandre II qui succède à son père Nicolas Ier en 1855 est certainement un des Tsars le plus libéral de tous les monarques russes.
Ce Tsar « humain »va introduire un certain nombre de réformes et mettre en pratique des idées libérales :
          Le 3 mars 1861, Alexandre II s'attaque à l'abolition du servage ( près d'un Russe sur deux est concerné) Une page est tournée, les serfs deviennent des sujets à part entière de l'Empire Russe .( en réalité, la terre n'est pas donnée aux paysans, ils doivent la racheter à leurs anciens maîtres, passant ainsi  de la tutelle de la noblesse à celle des usuriers. 
Personne n'est vraiment satisfait.
         Beaucoup d'autres réformes suivront : réforme administrative, judiciaire....
         Le Tsar se prononce également en faveur d'un allègement de la censure sur la presse et l'édition .
         En 1864, un nouveau statut de l'enseignement secondaire est établi.
         De plus, Alexandre II va donner un nouvel essor à la vie économique en développant le réseau ferroviaire.
Pendant ce temps, en 1873, le chancelier Allemand BISMARK échafaude une entente des 3 empereurs ( Allemagne, Autriche-Hongrie et Russie)


Le panslavisme et la guerre Russie/Turquie


S'inspirant du Panslavisme ( réunion de tous les peuples Slaves sous l'autorité Russe), la Russie veut défendre les BALKANS ( alors sous dépendance Ottomane) . En   1876,Alexandre II force les Occidentaux à réclamer l'autonomie des Bosniaques et des Bulgares. Sur le refus catégorique des Turcs ( Ottomans), la Russie déclarera guerre à la Turquie en Avril 1877. En mars 1878, la Russie victorieuse négocie la paix, définissant aux dépens de l'Empire Turc, une grande Bulgarie, agrandissant le Monténégro, la Serbie....
Le résultat ne peut convenir aux grands pays européens comme l'Angleterre, la France, L'Allemagne, l'Autriche-Hongrie...... qui eux aussi ont des intérêts dans cette partie du monde.
Une réunion est donc décidée à Berlin en juin, juillet 1878. Et tout est remis en cause. La Russie doit renoncer à la grande partie de ses avantages..... ainsi que les pays Baltes concernés. La Russie est HUMILIEE par le traité de Berlin...

A partir de 1880, le TSAR envisage une remise en cause de l'autocratie. Il est sur le point de faire adopter une Constitution, mais sa mort compromet le projet. Il est assassiné en  mars 1881.
Sa disparition tragique sonne le glas des derniers espoirs de changement.


Alexandre III (1845/1894)


Profondément choqué par la disparition de son père, le Tsar Alexandre III répond par la répression et la création d'une redoutable police politique l'OKHRANA ( chargée de traquer tout mouvement révolutionnaire et de déjouer les complots). Une censure étroite est rétablie. La chasse aux anarchistes est lancée. L'heure est à la défense des valeurs de la Russie et à « l'autocratie populaire »
Le régne d'Alexandre III est marqué par le spectaculaire renversement des alliances militaires entre les puissances européennes.


Les différentes alliances ( enchaînement)


En 1882, le chancelier allemand Bismarck forme une triple alliance ou TRIPLICE ( c'est à dire Allemagne, Autriche-Hongrie et Italie)....
En 1887, Bismarck , à l'insu de l'Autriche-Hongrie) conclut une entente secrête avec le THAR Alexandre III ( La Russie s'engageait ainsi à rester neutre dans le cas d'une guerre d'agression France contre Allemagne) en échange le Tsar aurait les mains libres sur les Balkans.
En 1890, dès le départ de Bismarck le KAISER GUILLAUME II décide de ne pas renouveler ce traité qui va à l'encontre de François-Joseph empereur d'Autriche.
En même temps, la Russie mécontente de voir BERLIN appuyer VIENNE dans les Balkans se sent TROMPEE et s'éloigne de l'Allemagne.
C'est à ce moment que la Russie va conclure un accord politique avec la France début 1891 allant jusqu'à signer en 1892 une convention militaire secrête.
Par ailleurs, la Russie a besoin de capitaux pour financer son industrialisation naissante et, seule la France est capable de les lui fournir. ( La Russie est considérée comme un pays très peu solvable par les autorités allemandes qui préfèrent investir désormais sur leur propre territoire).


La Russie  en 1900


Ce peuple qui a connu une histoire mouvementée, faite d'invasions, de luttes ne ressemble à aucun autre.
Avec ses 159 millions d'habitants, l'empire des TSARS est le pays le plus peuplé d'Europe  et s'étend jusqu'au Pacifique. En quelques décennies, il a connu un foudroyant décollage industriel, mais la population ne bénéficie guère des retombées de la croissance.
L'Empire doit compter avec des minorités ethniques remuantes, Finlandais, Polonais, Baltes, Peuples du Caucase . Ces différents problèmes amènent à des explosions de violence …...


Le dernier Tsar autocrate Nicolas II


Quand Alexandre II meurt en 1894, son fils Nicolas II âgé alors de 26 ans lui succède. Aimable, modeste, timide, Nicolas II rêve d'une vie familiale sereine  Son règne sera loin d'être paisible.
Il va maintenir l'autocratie et poursuivre une politique de modernisation en empruntant toujours plus à la France.
Le Tsar  ne sent pas gronder le mécontentement et l'agitation socialiste et laisse souvent les mains libres à ses ministres, pourtant le malaise grandissait.En 1899 apparut à Saint-Pétersbourg le futur grand homme de l'histoire russe contemporaine Vladimir Ilitch Oulianov connu sous le nom de NICOLAS LENINE  ( Né en 1870 à Simbirisk sur la Volga, d'un père recteur des écoles, après des études juridiques, il se rallia au mouvement révolutionnaire) Après quelques années de détention et d'exil, il revient en Russie et provoque de profonds conflits.Ses partisans deviennent des Bolchevicks ( hommes de la majorité).
Pendant ce temps le Tsar Nicolas II poursuit sa politique d'expansionniste vers l'est, d'où conflit contre le Japon.
Les revendications sont extrêmement importantes : arrêt de la guerre et demande de réformes démocratiques. ….. Déjà le 22 janvier 1905 une émeute est réprimée dans le sang, de terribles combats de rues continuèrent dans les grandes villes : Saint-Pétersbourg, Moscou...   Les désastres se succèdent . De nombreux insurgés sont arrêtés, déportés en Sibérie ou fusillés. La révolution va continuer et progresser. La Russie est au bord de l'abîme.


La Russie en Guerre


Quand le 28 juillet, l'Autriche déclare la guerre à la Serbie,( du fait de l'assassinat de François-Ferdinand , héritier du trône Autriche-Hongrie, et de son épouse le 28 juin à Sarajevo) le TSAR Nicolas II , malgré tous les problèmes rencontrés dans son pays , décide de réagir aussitôt et de respecter l'engagement pris vers la Serbie. Le 30 juillet  le Tsar Nicolas II décrète une mobilisation générale...
Il ne faut surtout pas oublier:(Les Slavophiles rêvaient au jour où la Russie se mettrait de façon désintéressée à la tête de tous les peuples slaves, démontrant ainsi la supériorité de l'esprit slave sur l »esprit occidental)
       ( Dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918, le Tsar Nicolas II et sa famille sont abattus. Aucun des parents et enfants n'auraient survécus)

                         Sources:Collection de l'Histoire N°19 La Russie des Tsars
                                     Régis Boyer Les vikings, Le Figaro magazine N°6
                                     Hérodote.net,   Historia La Russie des Tsars mai 2011

Article : Séléna

Note de la Rédaction: Article en cours

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ce site utilise des cookies.En naviguant sur geneahistoire-normandie.fr vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies.