L' Empereur François Joseph (L'empereur Francois-Joseph)

                   L'Empire Austro/Hongrois

1867 est une année décisive pour l'Empire Autrichien.Voici venu le temps de la DOUBLE MONARCHIE AUSTRO-HONGROISE pour laquelle L'impératrice ELIZABETH plus connue sous le nom de SISSI a tant œuvré...Le Samedi 8 juin 1867 L'Autriche et la Hongrie n'ont plus en commun qu'un monarque l'Empereur d'Autriche, François-Joseph 1er couronné Roi de Hongrie  dans la superbe cathédrale Saint Étienne de Budapest...

 L'Empereur François-Joseph et la mythique SISSI, Elizabeth de Wittelsbach

C'est une journée fastueuse
A 30 ans, la jeune impératrice Elizabeth devient donc Reine de Hongrie .Franz Listz lui rend hommage en interprétant lui-même son œuvre .
Il écrira ses impressions :
« Je ne l'avais jamais vue si belle. Elle apparaissait comme une vision céleste dans le déroulement d'un faste barbare « .
Qui aurait pu imaginer pareil bouleversement ?
Mais qui est  l'Empereur François-Joseph ?
Devenu empereur d'Autriche  à 18 ans en 1848, François-Joseph va incarner pendant plus d'un demi-siècle la pérennité de l'Empire des HABSBOURG ( dynastie régnante depuis le 13 ème siècle qui, par d'habiles mariages politiques s'imposa en Europe et connut son apogée avec CHARLES QUINT ( 1519/1556). Ce dernier partagea son empire entre son frère Ferdinand 1er et son fils Philippe II, donnant ainsi naissance à une lignée Autrichienne et une lignée Espagnole.
La dynastie Autrichienne des HABSBOURG s'éteindra en 1918.)
L'empereur François Joseph va gouverner de manière autoritaire, en s'appuyant sur l'armée et sur la bourgeoisie allemande par l'intermédiaire d'une bureaucratie centralisée imposée à Tout l'Empire.
Par ailleurs, il chercha à restaurer l'hégémonie des HABSBOURG en Europe et à l'intérieur de l'Empire Autrichien.
En 1854, il se marie avec sa jeune cousine ELIZABETH de WITTELSBACH ( petite fille du roi de Bavière), l'une des femmes les plus belles et la plus brillante de la Cour d'Autriche
Elizabeth a 17 ans, François Joseph 24 ans. Tout semble sourire à ce jeune couple amoureux, mais hélas une série de drames familiaux vont jalonner leurs vies.
Le 10 septembre 1898, Elizabeth ( la mythique SISSI) est assassinée à Genève par un anarchiste italien.
L'Empereur est effondré quand il apprend l'horrible nouvelle et répète «  Rien ne me sera épargné.... »Après le suicide de son fils Rodolphe, SISSI trouve la mort de façon horrible.
Francois-Joseph-d-Autriche          Sissi impératrice d Autriche (Sissi, Impératrice d'Autriche, photo Wikipédia de Sissi )

Quand à l'Empereur François-Joseph, il mourra en 1916 à 86 ans après un très long règne de 68 ans.

La Monarchie Austro-Hongroise

Chaque état dispose de son propre parlement et de son propre gouvernement par contre ils ont un seul et même souverain et 3 ministres communs : ceux des finances, des affaires étrangères et de la guerre....
Avec ses 676.615 Km2 et ses 52 millions d'habitants en 1914, la Monarchie Austro/Hongroise devient l'une des 5 puissances occidentales  et connait un important développement industriel, économique et culturel faisant de VIENNE, l'une des capitales artistiques et intellectuelles de l'Europe :  ( Vienne fut toujours passionnée de musique. Ces souverains, les Habsbourg, l'aimaient autant que leurs sujets et, dans le parc du Prater, des concerts avaient lieu dès le matin. Ce fut la première ville étrangère qui accueillit les artistes et l'opéra italien, et de plus dans ses murs naquirent, étudièrent ou séjournèrent les musiciens les plus célèbres du monde entier.)
On ne peut s'étonner qu'en 1867, JOHANN STRAUSS composa en une nuit  le « Beau Danube Bleu »(œuvre mondialement connue ainsi que toutes ces autres compositions.) .... mais de très nombreux autres musiciens l'ont précédé  Joseph HAYDN
fut l'un d'entre eux, fils d'un charron amateur de musique, il devint un artiste heureux et fécond et il  est toujours considéré comme le premier «  CLASSIQUE VIENNOIS », de même que MOZARD, BEETHOVEN, SCHUBERT., .....
Tous les ans pendant l'été, la ville autrichienne de SALZBOURG rend hommage par un festival de musique au plus grand de ses fils : Wolfgang Amadeus MOZART (véritable enfant prodige de la musique). Il passa les dix dernières années de sa vie à Vienne. La musique de MOZART n'exprime pas seulement la gaieté légère de VIENNE, elle appartient au monde entier et symbolise le 18 ème siècle. Quand à LUDDWIG VAN BEETHOVEN, né à BONN en Allemagne, un seigneur autrichien entrouvrit devant lui, la porte du succès en l'invitant à venir à Vienne.
Nourri de l'idéal de liberté et de fraternité de la Révolution française, BEETHOVEN fut le premier musicien romantique. Sa musique puissante et dramatique évoque tous les sentiments de l'âme humaine, de la joie exubérante à la tristesse la plus poignante, de la révolte à la rayonnante sérénité......)
Mais il n'y a pas que les artistes.....
En 1891, on découvre avec le docteur FREUD une spécialité nouvelle  « la psycho-analyse » qui révolutionnera la  psychologie.....
Parmi les créateurs d'idées  STEFAN ZWEIG ( un chasseur d'âmes comme le décrit ROMAIN ROLLAND, épris d'idéal et d'humanisme). L'écrivain et biographe hors norme Stefan Zweig reste  toujours lu et apprécié de nos jours......


L'Empereur François-Joseph face aux problèmes

Autriche-Hongrie-1911 (L'Empire Autriche-Hongrie 1911)

(Cliché de encyclopedie.bseditions.fr)


L'histoire de l'Empire Austro/Hongrois depuis 1867 jusqu'à 1914 est celle de la lutte des nations pour la reconnaissance de leurs droits historiques. François-Joseph est à la tête d'un empire fragilisé par les mouvements nationalistes et antisémites.
On trouve en effet des Slaves du nord ( Polonais, Tchèques, Ruthénes, Solvènes) et des Slaves du Sud ( Serbes, Croates,) des latins ( Romains, Italiens), avec des religions différentes : Catholiques, musulmanes, orthodoxes, juives.....
Il n'est donc pas surprenant qu'au sein de cet état pluriethnique, le nationalisme progresse , en particulier chez les Slaves et les Hongrois. Vienne doit donc  faire des concessions, le contexte favorisant aussi bien la xénophobie que l'antisémitisme autrichien.


L'Empereur François -Joseph et ses voisins européens


En 1873, les empereurs d'Autriche-Hongrie, d'Allemagne et de Russie constituent l'alliance des 3 empereurs.Ils s'engagent ainsi à se consulter mutuellement sur tous les problèmes susceptibles de provoquer des divergences de vues ou de menacer la paix en Europe.
A cette époque l'Autriche et la Russie étaient parvenues à s'entendre sur les affaires balkaniques.
Mais, après la guerre Russo/Turque de 1877/1878, le traité de San Stéfano (1878), rédigé par la Russie et la Turquie, à la fin de la guerre, n'accordait à l'Autriche aucun droit dans les Balkans. Cette omission mécontenta l'Autriche et avec les dirigeants britanniques, les Autrichiens furent les principaux responsables de la convocation du congrès de Berlin ( 1878) qui révisa le traité.
L'Autriche obtint ainsi le droit d'occuper et d'administrer la BOSNIE-HERZEGOVINE.
Au lendemain du congrès de BERLIN, Bismarck commença à craindre l'éventualité d’une attaque russe.
Évidemment les relations de l'empire Austro-Hongrois et de l'empire Russe se dégradaient de plus en plus, chacun cherchant à renforcer son contrôle sur certaines régions des Balkans.
La RUSSIE ayant négocié une alliance avec la FRANCE (1891/1894) s'éloigna progressivement de l'Autriche et de l'Allemagne.
En 1904, Sous la protection russe, la BULGARIE et la SERBIE conclurent des traités d'amitié et d'alliance, dans l'intention de resserrer leurs relations économiques. Ce qui déplut fortement à l'Autriche-Hongrie qui prit des mesures de représailles économiques contre la SERBIE. Ce qui attisa encore davantage le nationalisme serbe et accrut l'hostilité serbe à l'égard de l'Autriche-Hongrie.
En 1908, l'empereur François Joseph proclame l'annexion de la BOSNIE  HERZEGOVINE. Cette mesure suscita une violente opposition en Serbie et au Monténégro, provoquant une grave crise internationale.La guerre fut évitée grâce à l'entremise diplomatique allemande, mais l'hostilité Russe va augmenter à l'égard de l'Autriche. Les guerres des Balkans (1912/1913) vont attiser le nationalisme serbe et augmenter le mécontentement des peuples slaves de l'Empire. La Serbie étaient plus que jamais déterminée à former un État slave du Sud uni. L(Autriche, soucieuse d 'empêcher la Serbie d'atteindre l'Adriatique, exigea la création d'une ALBANIE INDÉPENDANTE.


De l'attentat de Sarajevo à la déclaration de guerre

  L'Assassinat de Sarajevo


 Le 5 juin 1914, l’Ambassadeur de Serbie à Vienne se rendit chez le ministre autrichien des Finances. Il avait appris, dit-il que l'héritier du trône François-Ferdinand comptait se rendre en Bosnie et il estimait de son devoir de mettre le ministre en garde contre les dangers de ce voyage, car l'archiduc courrait le risque d'un attentat    .
Malgré cet avertissement, le 28 juin 1914 François-Ferdinand et son épouse  se rendent à SARAJEVO, capitale de la BOSNIE. Après une inspection des troupes en manœuvre dans la région, il se rend avec son épouse à l'hôtel de ville pour une réception officielle.
En cours de route, une bombe est jetée contre la voiture, blessant un officier. On conseille à l'Archiduc  d'emprunter un autre itinéraire pour le retour. Ce qu'il refusa et   voulant  se rendre à l'hôpital militaire, au chevet de l'officier blessé par l'explosion , il  prend donc le même chemin. Tout à coup, un jeune homme bondit sur le marchepied de la voiture et tira plusieurs coups mortels sur l'Archiduc et son épouse.
L'assassin est un étudiant bosniaque  d'origine serbe Gravilo Prinzip. Il fut établi  qu'il était en relations avec un officier serbe, de même que son complice, l'homme à la bombe. Cet officier Serbe leur avait fourni de l'argent et des armes.....( on a même supposé que Gravilo Prinzip pouvait  être membre d'un mouvement nationaliste lié aux services secrets serbes la « Main Noire »)..
L'empereur François-Joseph est convaincu que le gouvernement Serbe est à l'origine de cet attentat . Soutenu par son allié allemand GUILLAUME II, c'est le début de la crise de juillet, au cours de laquelle la SERBIE ne respectera pas l’ultimatum AUSTRO-HONGROIS qui exige de mener l'enquête sur place.
L'empire AUSTRO/HONGROIS déclara la guerre à la SERBIE le 28 juillet 1914.
Le conflit AUSTRO/SERBE fit rapidement boule de neige ( Chaque pays faisant appel à ses alliés) et provoqua la PREMIÈRE GUERRE MONDIALE.

D'après Sir Nicolson « la guerre de 1914 fut provoquée par l'état d'esprit maladif de l'Europe ; état d'esprit créé par toutes les erreurs de jugement commises depuis 1878 »

Je terminerai cet article par une phrase de STEFAN ZWEIG
             «  Le nationalisme a empoisonné la fleur de notre culture européenne »

            Sources :STEFAN ZWEIG   le Monde d'hier,
                         HISTOIRE UNIVERSELLE De la belle époque à la première guerre mondiale
                         LE FIGARO HISTOIRE N°15 1914 été meurtrier
                         L’ENCYCLOPÉDIE HACHETTE
                         DICTIONNAIRES LAROUSSE et ROBERT

Article: signé de Séléna          Photos: Gilles laffite         Présentation: Gilles Laffite

Autres articles sur la genèse de la Première Guerre Mondiale : Les Balkans, la Normandie en 1914

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ce site utilise des cookies.En naviguant sur geneahistoire-normandie.fr vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies.