Château de Falaise
le château de Falaise, Calvados, Normandie
Le château de Dieppe
Château de Dieppe, Normandie
Guillaume le Conquérant
Guillaume le Conquérant, Falaise, Calvados
Château Robert le Diable
Château Robert le Diable, Moulineaux, 76, Normandie
Le Mont Saint Michel
Mont Saint Michel, Normandie
Jardin à la française
Château de Vendeuvre, jardin à la française
Milord, Haras du Pin
Un Milord, Musée Haras du Pin, Orne, Normandie

attentat Sarajevo L'embrasement et la genèse de la Première Guerre Mondiale

Les Balkans ou Péninsule Balkanique
« la plus orientale des péninsules de l'Europe méridionale, limitée approximativement au nord par la Save et le Danube . La péninsule englobe l'Albanie, la Bosnie-herzégovine, la Bulgarie, la Croatie, la Gréce, la Macédoine, le Monténégro, la Serbie et la Turquie d'Europe » d'après le petit Larousse....

C'est une région essentiellement montagneuse limitée  par les mers Adriatique et Ionnienne à l'Ouest, mer Égée au Sud et mer noire à l'Est.Les Balkans abritent des populations peu nombreuses mais religieusement et politiquement divisée:

-Les Croates sont catholiques d'obédience Austro-Hongroises Les Bosniaques sont Islamiques ( convertis par les Ottomans).

-Les Albanais sont musulmans, La Macédoine est  à majorité orthodoxe ( 65%)  mais 33 % des Albanais musulmans cohabitent actuellement.

-Les Grecs sont à majorité Orthodoxes Les Serbes sont orthodoxes, proches de l'empire tsariste.

-Les Bulgares sont presque exclusivement Orthodoxes mais l'Islam est la religion des Turcs, d'une partie des Tsiganes et de certains Bulgares appelés Pomaks.

Comme nous pouvons le constater, cette péninsule est une véritable mosaïque de peuples et de religions. Ils forment le cœur de l'affrontement millénaire entre Catholicisme, Orthodoxie et Islamistes .Sur le plan Ethnique et politique,  les Slaves du sud formeront après 1918 un état appelé YOUGOSLAVIE . Cet état comprendra 6 pays : la Bosnie-herzégovine, la Croatie, la Macédoine, le Monténégro, La Serbie et la Slovénie........Occupation Ottomane.Entre le 14 ème et le 16 ème siècle, les BALKANS sont presque totalement sous la coupe de l'Empire OTTOMAN (immense Empire multiethnique et multiconfessionnel  qui, à son apogée s'étendait sur 3 continents). La domination Ottomane va  s'installer pendant plus de 5 siècles.  Au milieu d'une mosaïque ethnique de peuples chrétiens, qui conservent leurs traditions nationales et religieuses, se formeront d'importants îlots de populations musulmanes.

Le déclin

L'Empire Ottoman s'est peu à peu démantelé, pièce par pièce, et ce démembrement s'est opéré avec le soutien des puissances européennes.....En effet la perspective d'une dislocation de l'Empire Ottoman aiguise la rivalité des grandes puissances voisines.

La position des grandes puissances


La Russie qui exploite le thème de la solidarité SLAVE et ORTHODOXE  vis à vis de la SERBIE.

Il  faut se souvenir que depuis le tsar PIERRE LE GRAND(1672/1725), la Russie  désire non seulement être à la tête d'un GRAND PAYS SLAVE PROTECTEUR contre les OTTOMANS mais aussi rêve de contrôler le célèbre détroit des DARDANELLES( détroit d'une longueur de 70 km reliant la Mer Égée à la Mer Marmara et séparant avec le détroit du Bosphore l'Europe de l'Asie Mineure, détroit d'une haute importance stratégique) La Russie espère aussi arriver un jour sur l’Adriatique en traversant les Balkans du Nord Est au Sud Ouest.


L'Autriche-hongrie a aussi ses prétentions . Elle rêve aussi d'une expansion Bosniaque-Herzégovine  et vise la possession d'un port sur la mer Égée d'où rivalité entre la RUSSIE et l’Autriche-Hongrie.


L'Angleterre et la France veulent bloquer les AMBITIONS RUSSES.  Elles vont assurer le contrôle de l'économie Ottomane (Turque) et dès 1863, une banque Ottomane ( Franco-Anglaise) dominera financièrement la Turquie. Pratiquement les Turcs seront alors sous tutelle de finances.... l'Angleterre ne voyait qu'une chose, l'expansion russe menaçait l'Inde ou plutôt la route des Indes..... ainsi que le canal de Suez.....Balkans 1877-1913

(On s’aperçoit vite de la diminution de l'emprise de l'empire Ottoman de 1877 à 1913)

Photo de Jean-b Duroselle, rapportée par le site http://www.jprissoan-histoirepolitique.com


L'Allemagne veut se faire une place, et son axe de développement vers l'Orient passe obligatoirement par la TURQUIE. L'existence d'une Turquie puissante est pour l'Allemagne d'une importance capitale, surtout en cas de guerre européenne....
Les Allemands portent leur regard non seulement sur Bagdad avec le célèbre ligne de chemin de fer de Bagdad ( ainsi dénommé par la France) mais aussi  plus tard sur BASSORA ( port du Golfe Persique)( Les Allemands visent ces gisements de pétrole au cœur d'une zone d'influence Britannique..
En 1912, le général de corps armée FRIEDRICH VON BERNHARDI ( 1846/1930 affirmait dans son livre « Notre Avenir » «Nous ne devrons jamais tolérer que la Turquie d'Europe passe sous influence de la RUSSIE, c'est à dire de l’ennemi. Cette considération entraîne comme corollaire un premier maintien d'une puissance militaire solide de la Turquie, si l'on veut que cet État nous soit d'une réelle utilité. Une Turquie affaiblie militairement ne serait pas en état, à la longue , de s'opposer avec succès à l'influence SLAVE dans les BALKANS ni à se préserver de l'emprise Russe et Anglaise.
En cas de conflit dans les Balkans, FRIEDRICH VON BERNHARDI révéle :
« Si donc l'Allemagne voulait garder la neutralité, alors que la position d'un de ses alliés et amis serait sérieusement menacée, elle suivrait une politique absolument fausse. Au cas où l'Autriche et la Russie en viendraient aux mains, nous n'avons pas le droit de rester tranquillement spectateurs, en exposant notre allié à être vaincu par une force supérieure ; il faut au contraire que nous volions immédiatement à son secours, au risque même de déchainer une GUERRE EUROPEENNE, puis qu'aussi bien celle-ci est inévitable » A ceux qui dénoncent que l'Allemagne n'a en réalité aucun intérêt vital dans les Balkans, BERNHARDI réponds :« Bien au contraire, il y va pour nous de l'intérêt le plus direct et le plus vital de maintenir intacte la situation de l'Autriche dans les BALKANS... Notre propre avantage exige impérieusement de conserver aux turcs CONSTANTINOPLE avec un avant pays aussi grand que possible tant que la RUSSIE appartiendra à la TRIPLE ENTENTE. »

Ce qui explique  la position de l'Allemagne  derrière l'Autriche-Hongrie après l'attentat de Sarajevo le 28 juin 1914......

La Serbie , quand à elle aura des dispositions toujours hostiles non seulement à l'égard de l'empire Ottoman mais aussi vis à vis de l’Autriche tant qu'un grand nombre de serbes seront sous leur domination.La Serbie rêve de devenir un grand pays et recherche une voie d’accès à la mer Adriatique....Le soulèvement national en 1804 aboutit à une création d'une principauté autonome.

Premières indépendances.

Au XIX ème siècle, profitant de cette décadence, plusieurs peuples vont revendiquer leur indépendance .

La Grèce est le premier pays des Balkans à se libérer du joug ottoman.(soutenue par la Russie, la Grande-Bretagne, la France) obtient le statut de royaume indépendant à la conférence de Londres le 3 février 1830, mais une indépendance sous protection des 3 puissances Angleterre, France, Russie..Il faut  noter que la Grèce Indépendante ne compte alors qu'une partie centrale (L'Attique,le Péloponnèse et quelques îles des Cyclades. Les autres parties de son territoire lui seront rendues au fur et à mesure des événements historiques).

En 1832, La Turquie reconnaît l'indépendance de l'état Grec, mais les difficultés sont toujours présentes :Les terres nationales sont accaparées par les notables et  80% de la grande masse de la paysannerie se retrouvent dénuées de terre. De plus, les Européens imposent les dirigeants .Évidemment Il s'ensuivit des troubles et des guerres...de 1875 à 1878 .

En juillet 1875, la population de l'HERZEGOVINE se révoltent  contre les maitres -Turcs. Le  mouvement s'étend bientôt à La Bosnie et les 2 pays proclament leur indépendance.

En 1876 la Bulgarie imitent l'exemple mais les Turcs ( Ottomans) répriment la révolte avec une brutalité horrible ( 12.000 Bulgares [hommes, femmes, enfants] sont massacrés)la Serbie et le Monténégro se rallient alors au mouvement de libération.

Les grandes puissances sortent de leur réserve

la Russie n'a t-elle pas pour devoir de protéger les peuples Slaves chrétiens contre les Turcs ?

Et malgré l'hostilité des Autrichiens , La guerre finit par éclater entre Russes et Turcs le 27 avril 1877.

Traversant la Roumanie, les armées Russes franchissent le Danube et pénètrent dans les montagnes Balkaniques. Les Ottomans savent se battre  et résister.La guerre sera plus longue que prévue. Cependant le 3 mars 1878, une paix provisoire est signée à SAN REM ( Banlieue d’Istanbul) Ce traité instaure Une grande Bulgarie indépendante ( du Danube à la Mer Égée), La Serbie et le Monténégro entièrement libérés s'agrandissent.La Turquie perd la plus grande partie de ses dernières colonies Les Russes assurent leur hégémonie dans cette partie d'Europe.Les Grandes puissances protestent....

La Russie devient trop présente dans cette partie du monde. Avec une grande Bulgarie, elle peut atteindre la Mer Égée. C'est le désaccord complet :. Comme nous l'avons souligné dans un précédent chapitre, aucune puissance ne peut admettre cette position Russe et l'équilibre européen exigeait le sauvetage de la Turquie.....Une conférence Multilatérale est aussitôt organisée à BERLIN du 13 juin 1878 au 13 juillet  1878 pour rectifier ce traité............

ET TOUT CHANGE A NOUVEAU.............

Les frontières des différents pays se retrouvent transformées.En échange de son appui à l'empire Ottoman, l'Angleterre va même recevoir l'île de Chypre.

L'Autriche-Hongrie obtient le droit:

1) d'occuper la BOSNIE-HERZÉGOVINE

2) d'entretenir des garnisons à la frontière entre la Serbie et le Monténégro et,

3) c'est l'Autriche qui fait régner la loi au Monténégro.

La Bulgarie voit son état diminuer comme peau de chagrin et reste un état confiné à la Mer Noire.La Serbie et la Roumanie obtiennent leur indépendance.Il y a également plusieurs autres mesures........La Russie est HUMILIÉE.......

Pendant ce temps, le tissu social est de plus en plus fragile et les crises balkaniques s'engendrent les unes, les autres.......Accord conclu entre Autriche et Russie( un peu de détente)En 1903, à Mürzsteg, un accord est conclu entre François-Joseph ( empereur Austro-Hongrois) et Nicolas II( Tsar de Russie). A la veille d'un conflit majeur avec le Japon, la Russie ne peut s'offrir le luxe de 2 fronts en même temps. La Russie accepte donc de laisser les mains libres à l'Autriche Hongrie dans la partie occidentale des Balkans. De plus, les deux puissances se sont donc entendues sur la lancinante question de la Macédoine ( dont une grande partie appartient encore à la Turquie).....Mais, la Russie est toujours présente..

--------

Occupée et administrée depuis 1878 par l'Autriche-Hongrie, la Bosnie-Herzégovine est totalement annexée en octobre 1908 à l'Empire Autrichien.
L'opposition de la Serbie ne se fait pas attendre . Elle reçoit le soutien de la Russie, mais ce soutien ne peut n'être que diplomatique et finalement la SERBIE doit reconnaître, la rage au cœur l'annexion.Sous prétexte de contrôle vétérinaire, l'Autriche va interdire l'exportation des porcs serbes ( 1906/1911) C'est la guerre des porcs... Décidément l'Autriche et La Serbie ont bien du mal à s'entendre.......

1912,La Ligue Balkanique et la 1ère Guerre Balkanique Avec la fin de la détente amorcée par l'accord de Mürzsteg, les Balkans ne tardent pas à prendre feu.En affaiblissant la Turquie, en 1911, un premier conflit italo-turque servit de prélude à une guerre Balkanique. La situation  des chrétiens en Macédoine devenait catastrophique.La question macédonienne revient donc sur le tapis, rallumant les appétits de la BULGARIE de la GRECE, du MONTÉNÉGRO et de la SERBIE qui, sous l’œil bienveillant de la RUSSIE, forment au printemps 1912 une LIGUE dont l'objectif est de CHASSER les Turcs restants et occupants encore une partie de l'espace balkanique , et de s'en partager les dépouilles.Ces quatre États ouvrent les hostilités en octobre 1912, et sont partout vainqueurs. Après un mois seulement d'hostilités, les troupes balkaniques se retrouvent devant Constantinople.Début décembre 1912, la Turquie demande l'armistice et la paix En mai 1913, le traité de Londres met fin au conflit, sans que soit réglée l'épineuse question des partages....L'Autriche-Hongrie soutenue par L'Italie obtient la création de l'état d'Albanie ( empêchant ainsi l’accès à la mer Adriatique par les Serbes).
1913, 2ème guerre Balkanique ou guerre de Bulgarie En juin 1913, les combats reprennent, à fronts renversés cette fois. Les armées BULGARES attaquent la SERBIE ( ex-alliée au sujet de la Macédoine)
La Serbie , la Monténégro et la Grèce unissent leurs forces contre la Bulgarie ( tandis  que la Roumanie et même la Turquie en profitent pour récupérer Andrinople). Prise en étau, la Bulgarie ne peut échapper à une lourde défaite, sanctionnée en Août 1913, par le traité de BUCAREST qui partage la Macédoine entre la Serbie et la Grèce et, accorde le sud de la dobroudja à la Roumanie ( aux dépens de la Bulgarie), les Grecs vont recevoir la Crête.L’Équilibre et la paix de l'Europe se trouvaient de nouveau menacés. L'Autriche, atteinte par les victoires Serbes se préparait à intervenir à chaque instant. L'Autriche ne pouvait supporter un agrandissement de la Serbie.( qui avait presque doublé de taille).

Les Balkans 1912-1913


 Ces guerres balkaniques ont donc entretenu un climat de guerre.


Tous ces événements relatés même sommairement peuvent permettre de mieux comprendre comment les Austro-hongrois vont exploiter l'Assassinat de l'Archiduc héritier de François Joseph à Sarajevo......


                       Sources :   le figaro Histoire N°15
                                       Empire ottoman      Yves Ternon
                                       Histoire Universelle ( De la Belle époque à la première guerre mondiale)                                   
                                       Dictionnaires Larousse, Petit Robert,
                                       National géographic  (histoire du monde)
                                       Les guerres balkaniques 1912/1913

Article de Séléna, geneahistoire-normandie.fr

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ce site utilise des cookies.En naviguant sur geneahistoire-normandie.fr vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies.