Château de Falaise
le château de Falaise, Calvados, Normandie
Le château de Dieppe
Château de Dieppe, Normandie
Guillaume le Conquérant
Guillaume le Conquérant, Falaise, Calvados
Château Robert le Diable
Château Robert le Diable, Moulineaux, 76, Normandie
Le Mont Saint Michel
Mont Saint Michel, Normandie
Jardin à la française
Château de Vendeuvre, jardin à la française
Milord, Haras du Pin
Un Milord, Musée Haras du Pin, Orne, Normandie

Il y a 100 ans
La Normandie dans la Grande Guerre        

   "Une tentative de raid contre les ponts  d'Oissel, Normandie, Seine-Maritime !"    Pont SNCF Oissel, Seine-Maritime

On pense souvent que la Normandie n'a pas connu les combats de la première guerre mondiale. Ce qui n'est pas tout à fait exact....
Un raid de commandos allemands en septembre 1914, avec à sa tête le capitaine allemand Tilling est stoppé non loin de Tourville la Rivière ( Seine-Maritime).
Ce capitaine Tilling, sorte d'Indiana Jones avant l'heure est une véritable aventure rocambolesque
Rappelons tout d'abord les premiers grands événements , en 1914, qui ont précédé cette histoire.........

(Ci-dessus, à droite, cliché du pont SNCF d'Oissel en Seine-Maritime)


Repères chronologiques du début de la guerre en 1914.

le 28 juin 1914 lors d'une visite officielle,assassinats de l'archiduc héritier François Ferdinand d'Autriche-Hongrie et de sa femme Sophie Chotek à SARAJEVO ( Bosnie) par un étudiant serbe Gavrilo Prinzip
28 juillet 1914, l'Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Serbie et à la Russie le 5 Août 1914
1er Août 1914, l'Allemagne alliée de l'Autriche-Hongrie déclare la guerre à la Russie ( alliée de la Serbie)
le 2 août 1914, l'Allemagne envahit le Luxembourg et exigent le libre passage de leur armée en Belgique
le 2 Août 1914, l'Allemagne et la Turquie signent un traité d'alliance dirigé contre la Russie
Le 3 Août 1914,  le gouvernement belge refuse l'ultimatum allemand. L'Allemagne déclare la guerre à 13 H 40 à la France et à la Belgique. Neutralité de l'Italie
Le 4 Août 1914, l'armée allemande pénétre en Belgique.
Le 4 Août 1914, la Grande-Bretagne déclare la guerre à L'Allemagne
Par le système des alliances, La Grande-Bretagne et la France déclarent la guerre à l'Autriche-Hongrie.
Le 23 Août 1914 le Japon la guerre à l'Allemagne
Le 3 novembre 1914, la Turquie entrera en guerre contre les alliés.
Du 17 au 25 Août 1914, lors des opérations appelées «  Batailles des frontières » qui se déroulent en Alsace , Lorraine et en Belgique, les Français sont malmenés en Lorraine, dans les Ardennes et à Charleroi.
Le grand quartier général allemand proclame que «  Les armées allemandes sont entrées en France de Cambrai aux Vosges, après une série de combats continuellement victorieux. L'ennemi est en pleine retraite et n'est plus capable d'opposer une résistance sérieuse.
Le 2 septembre 1914 les allemands sont à 25 km de Paris.
Le président de la république et le gouvernement quittent Paris pour Bordeaux.  

La Bataille de la Marne

Du 6 septembre au 13 septembre 1914, une contre-offensive est déclenchée. Français et Anglais réussissent à bloquer la poussée allemande.La bataille va se dérouler dans la vallée de la Marne et de ses affluents : Ourcq, Grand et petit Morin, Saulx et Ornain sur une longueur de front de 250 kms.C'est ce qui déterminera Joffre à donner à cette bataille le nom de la BATAILLE DE LA MARNE.Pour la France, l'élan des armées allemandes a été rompu. Mais ce «  miracle de la Marne » s'il a sauvé la France du désastre n'a pas détruit l'armée allemande.15.000 prisonniers allemands sont tombés aux mains des français.La guerre est loin d'être terminée et la guerre des tranchées allait bientôt commencer.....Mais revenons en Normandie au soir du lundi 14 septembre 1914.........


Tentative de raid allemand contre les ponts d'Oissel

Profitant de la confusion qui régne au front, un officier allemand. Celui-ci n'est pas encore stabilisé., Le capitaine Tilling et  une vingtaine de soldats allemands dans deux voitures et deux camionnettes chargées d'explosifs et immatriculées avec des plaques allemandes se proposent d'aller faire sauter les ponts d'Oissel, au sud de Rouen. Ceux-ci ont une importance stratégique, notamment celui de chemin de fer, qui se situe sue la ligne Paris-Rouen-Le Havre.Aussitôt pensé, aussitôt exécuté . Le 16 septembre 1914, les voitures font halte à la Rougemare. C'est là qu'une grand'mère Mère Octavie Delacour qui a connu l'invasion prussienne de 1870, entend parler allemand et va vite prévenir la gendarmerie de Gournay en Bray..Le maréchal des logis chef Jules Crosnier se rend aussitôt sue les lieux.. Après la mort de Jules Crosnier et de deux autres gendarmes  et celle d'un soldat allemand au lieu dit la Rouge-Mare où aujourd'hui encore se dresse une stéle en souvenir de ce massacre., les Allemands reprennent la route vers la Seine.


En approchant Oissel


Tout au long de leur périple, les allemands ne seront pas inquiétés. La population les prend plutôt pour des anglais.Ils roulent à vive allure., traversant Etrepagny en semant la panique sur le marché, puis on ne sait trop où ils sont quand on les retrouve, venant de Fleury sur Andelle et semblant faire route vers Pîtres, Alizay, Pont de L'Arche. C'est exactement la direction du pont de la voie ferrée.Prévenus, ils sont attendus par les gendarmes de Oissel.A 21 h.30, les allemands sont localisés à Tourville, dans la côte des Authieux et font route vers Saint Aubin les Elbeuf.Le jeudi 17 septembre 1914, les gendarmes accueillent les Allemands à coups de fusil. Dans la camionette on découvrira 500 kilos d'explosifs et de nombreuses caisses de détonateurs.Quand on interrogera Tilling, on lui demandera combien de ponts vouliez-vous faire sauter?, il répondra:le plus possible
Comme il était en uniforme, Tilling eut la vie sauve et fut seulement emprisonné.Il n'eut qu'une hâte, celle de s'évader !
       Ainsi s'achève le seul combat terrestre livré en Normandie .
   
        Sources :Patrimoine Normand N°89 , article de Michel De Decker
                        Patrimoine Normand N°76
                        Itinéraires de Normandie N°11 article d'Yves Buffetaut

           Article signé :Séléna, geneahistoire-normandie.fr
       
           photos:Gilles Laffite

Article indexé par Wikipédia à l'adresse,Combat de la Rougemare (Nous remercions l'auteur de l'article en question sur Wikipédia )

Autres Articles :Il y a 100 ans le Havre

                       1914 Rouen à l'heure anglaise

                       Sainte-Adresse capitale de la Belgique en 1914

Submit to DeliciousSubmit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Ce site utilise des cookies.En naviguant sur geneahistoire-normandie.fr vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies.